8

Critique de Les trésors de Marvel #5

par Le Doc le mer. 23 févr. 2022 Staff

Rédiger une critique
1976.

Huit épisodes sont au sommaire de cette évocation de l'année 1976...et une fois n'est pas coutume, c'est par une longue aventure du Docteur Strange que débute la cinquième livraison des Trésors de Marvel. Tiré du premier annual du bon Docteur, Et il y aura des mondes nouveaux a connu une longue gestation...P. Craig Russell a travaillé dessus pendant presque quatre ans et le résultat  lui a déplu pour plusieurs raisons (à commencer par les textes de Marv Wolfman qui a inscrit ce qui aurait pu être un one-shot isolé dans la continuité du titre mensuel). Il finira par en livrer une nouvelle version en 1997 intitulée What is it that disturbs you, Stephen ?.

Le développement compliqué n'empêche pas ce long récit qui emmène le Docteur Strange au coeur de Phaseworld, une autre dimension où il est pris dans le conflit qui oppose deux soeurs, d'être une belle démonstration de l'imagination du dessinateur, de la richesse de son style dans la description de paysages interdimensionnels. Je trouve que son encrage n'était pas encore assez harmonieux à cette époque mais cela reste tout de même de très belle facture.

Spider-Man est bien entendu fidèle au poste, avec le tout premier numéro de sa nouvelle série, Peter Parker, the Spectacular Spider-Man. Un début aussi classique qu'efficace, avec la participation d'un vilain régulier des seventies, le mercenaire Tarantula. Après cet épisode bien ancré dans la réalité quotidienne de Peter Parker, on passe à une grosse partie cosmique. 1976 a vu les débuts des Eternels, une série et des personnages bien ancrés dans les thématiques chères à Jack Kirby qui aimait à mélanger concepts mythologiques et de science-fiction, avec de nombreux éléments déjà exposés dans ce #1 assez dense.

Dans le premier épisode de Nova, le cosmique s'invite sur Terre avec Richard Rider alias Nova, jeune héros créé par Marv Wolfman et John Buscema qui peut se décrire comme la rencontre entre Spider-Man et Green Lantern. Les auteurs ne perdent pas de temps pour opposer Nova à son premier adversaire dans cette origin story menée sur un rythme soutenu. Cosmique toujours dans le dernier numéro de Warlock mais dans un style plus introspectif, Jim Starlin orchestrant un intense combat de l'esprit entre Adam Warlock et sa gemme de l'âme.

Dans un genre différent, Jim Starlin est au scénario de Marvel Spotlight #31, numéro de la revue anthologique qui révélait pour la première fois les secrets de la longévité de Nick Fury. Très bien servi par la partie graphique signée Howard Chaykin (excellent découpage et action énergique), La Formule d'Infinité représente un moment incontournable du long parcours du patron du S.H.I.E.L.D. Autre épisode historique, que les lecteurs de longue date ont déjà lu et relu, Uncanny X-Men #101 de Chris Claremont et Dave Cockrum, est marqué par la transformation de Jean Grey en Phénix...bon, c'est plus compliqué que cela mais c'est bien ce que l'on croyait en ce temps-là...

Et ces Trésors de Marvel se referment sur un bon épisode des 4 Fantastiques paRoy Thomas et George Pérez (c'est donc très agréable pour les mirettes). Avec son étonnant Duo de Titans le #167 apportait une dynamique différente aux rituelles rencontres entre la Chose et Hulk, préparant ainsi les bouleversements des mois suivants.

En bref

Next : 1969 !

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1176)
Autres critiques de Les trésors de Marvel
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)