8

Critique de Hulk #4

par Le Doc le dim. 8 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Un petit Hitler

Les #386 et 387 de Incredible Hulk sont une variation sur la question "si vous pouviez sauver des millions de vie en remontant le temps pour supprimer Hitler enfant, le feriez-vous ?". À cette interrogation, il n'y a pas vraiment de réponse satisfaisante et c'est ce que montre Peter David, notamment par la réaction finale d'Agamemnon, premier indice de la nature ambivalente du grand maître du Panthéon. 

D'après une vision de Pythie, le fils d'un diplomate israélien deviendra dans le futur un dictateur sanguinaire. Achille devait persuader les parents de confier l'enfant au Panthéon (enfin, c'est ce que l'on croit au début) mais il a tenté de l'assassiner. Agamemnon envoie alors Hulk et Rick Jones sur place. Une situation explosive qui se complique vite quand la super-agente israélienne Sabra entre dans l'équation...

Le rythme est soutenu, Peter David alterne les actions avec efficacité  et après un affrontement musclé entre le colosse de jade et Sabra, on en apprend plus sur le passé et les motivations de Achille. Le final est donc assez ambigu, en posant les bases d'un mystère autour de la personnalité d'Agamemnon.

Graphiquement, je trouve tout de même l'encrage de Joe Rubinstein, invité sur Incredible Hulk #387, moins adapté aux crayons de Dale Keown que celui de Mark Farmer. C'est un peu raide, moins harmonieux...alors que j'ai souvent apprécié son travail sur d'autres séries... 

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1016)
Autres critiques de Hulk
8
Hulk T.8

Hulk T.8 Staff

Lire la critique de Hulk T.8

7
Hulk T.7

Hulk T.7 Staff

Lire la critique de Hulk T.7

Boutique en ligne
36,00€
Boutique en ligne
36,00€
Boutique en ligne
36,00€
Boutique en ligne
36,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)