6

Critique de Chez Adolf #3

par vedge le mer. 18 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Prise de conscience

Cette série raconte la vie de citoyens allemands durant la période démarrant en 1933, lors de la nomination d’Adolf Hitler comme chancelier, jusqu’à la deuxième guerre mondiale. Chez Adolf, c’est le nom d’un bar, renommé, lors de l’accession d’Hitler à la chancellerie, du fait que son propriétaire, lui aussi, se prénomme Adolf.

Après avoir assister à la montée du nazisme et son impact sur l’ensemble de la population dans les deux premiers tomes, cet opus s’intéresse à l’année 1943. C’est l’année des premières défaites sur le front Russe tandis que les bombardements se multiplient sur le sol allemand par les alliés. Les soldats qui reviennent du front russe sont profondément choqués ; Les horreurs des camps que l’on pressent font que le doute s’installe, même chez les partisans nazis de la première heure. Ceux qui ont vu les pays se relever, prenant sa revanche sur le traité de Versailles, ceux qui ont vu le travail et l’honneur revenir, ceux qui ont accepté les annexions puis la guerre, se questionnent enfin sur le prix à payer.

Le professeur, personnage central qui attire toujours et malgré lui les femmes, avec son physique de fonctionnaire bedonnant au front dégarni, traverse la période, mi dégouté, mi détaché, jusqu’à une prise de conscience et enfin de position.

Le dessin est très … comment dire … strict. Une mise en page conventionnelle découpe une histoire ou la rigueur du trait dit beaucoup de l’atmosphère de retenue et de peur de la période. Peur de la délation, peur de voir des hommes en noir, police, SS ou Gestapo, s’intéresser de trop près à vous. Pour peu que les mots vous échappent. Même l’ambiance des couleurs laisse peu de place aux tons vifs, et on navigue dans le brun et le gris sombre.

Une série qui décrit la période du nazisme au travers du vécu quotidien de citoyens lambda, depuis l’espoir de 1030 aux doutes et à la prise de conscience de 1943, sans jugement ni manichéisme.

En bref

Une série qui décrit la période du nazisme au travers du vécu quotidien de citoyens lambdas, depuis l’espoir de 1030 aux doutes et à la prise de conscience de 1943, sans jugement ni manichéisme.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2476)
Autres critiques de Chez Adolf
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)