8

Critique de Aristophania #4

par vedge le mer. 18 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Verus Amor

La série Aristophania nous conte les éternels combats, ceux de la lutte des classes, avili par les charniers du communisme, celui du racisme et du refus de la différence exsudé de sang et de larmes dans l’holocauste du nazisme et du fascisme ; Celui de la puissance de la puissance de l’argent, du capitalisme, descendu de son piédestal par les subprimes, la déchéance d la Grèce. Elle parle aussi du bien et du mal, à travers la raison et les sentiments. Elle parle de haine de l’autre, des autres, qui ne mène à rien. Elle parle de la raison qui enferme.

Est-ce un récit à visée philosophique ? C’est avant tout un récit d’aventures fantastiques où la magie et l’ésotérisme font grandir trois enfants, frères et sœur au caractère très différents, au travers d’un chemin de vie, d’une quête spirituelle semée d’embûches.

On y rencontre des femmes fortes, fées ou sorcières, au lecteur de choisir. On peut y affronter nos peurs, et telle la litanie des Bene Gesserit, les laisser nous traverser et passer outre.

Le dessin lui-même, entre ces noirs poignants, de danger, de peurs, de remugle de tréfond d’âmes humaines, et ces éclairs lumineux de nature luxuriante qu’abreuve l’eau des rivières, montre la dualité de notre monde. Il sait aussi, dans les visages et les traits, restituer la puissance ou l’ébahissement d’un regard et décrire finement le caractère des personnages.

Une très belle série, à la fois quête initiatique fantastique et questionnement philosophique, sur un dessin vif, puissant et nuancé.

En bref

Une très belle série, à la fois quête initiatique fantastique et questionnement philosophique, sur un dessin vif, puissant et nuancé.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2476)
Autres critiques de Aristophania
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)