8

Critique de Mon Coloc' est une Gameuse #3

par Auray le lun. 11 juil. 2022 Staff

Rédiger une critique
Pari réussi

On parlait lors de la chronique du second tome de « mon coloc est une gameuse » que la tendance s'était inversée. Effectivement, si le premier tome était un véritable ovni, le second fut plus une consécration pour ma part. Du coup, je me demande ce que je vais découvrir aujourd'hui avec ce tome trois. Un manga qui cite Dragon Quest X (toujours inédit en France), avec son vocabulaire poussé qui a du mal à intéresser le novice aux MMORPG ? Ou alors une histoire d'amitié naissante entre deux fidèles joueurs, Pow et Goro ? Et si les deux pouvaient encore une fois coexister, ce serait merveilleux ! Voici un début de réponse !

Apparemment, ces deux-là se rapprochent de plus en plus en ce moment, leur amour du jeu aidant. Des choses parfois très simples sont contées. Comme cette fois où l'on peut monter sur une monture à deux. Pour fêter cela, un Équinocte est disponible à l'achat, ou alors, il est à gagner lors d'une aventure inédite. De quoi s'offrir de jolis moments entre amis virtuels, et, surtout, avec les si mignons plaisantrins. L'occasion aussi de sortir de sa poche le fameux mode photo.

Au-delà du virtuel, cette situation rappelle le réel. Il émerge de Goro des souvenirs d'enfance où l'on faisait du vélo à deux, sans les restrictions liées aux lois actuelles de sécurité. Et puis, cette complicité est propice à s'ouvrir à l'autre, savoir si l'on était en couple à ce moment-là. Malheureusement, Pow est un incurable timide, et, à l'époque, c'était encore pire. La vérité va-t-elle émerger à un moment ? Et, si on se projetait un peu dans le futur également ? Quelle serait la vie au sein d'un foyer avec nos deux amis ensemble pour la vie ? Un moment délirant complètement assumé !

Car, il faut dire que celui-ci fait de vrais efforts. La complicité de son colocataire aidant, il se trouve lui-même étonné d'aller goûter les bons petits plats dont il rêvait dans une chaîne de restaurants à la mode. Et, si en plus il pouvait faire une rencontre amoureuse, ce serait épatant ! Celui-ci est concentré sur le fait de bien se tenir à table, mais, l'amie de Goro a une autre idée en tête... Attention Pow, tu pourrais bien servir de dessert ! À moins que Goro, comme dans un Dragon Quest, se mette en avant afin de protéger au mieux son petit cœur tout tendre ? Du coup, on se demande bien quels sont vraiment les sentiments de cette dernière.

Également, il y a tout un chapitre sur les trente ans de la série vidéoludique. Tout un musée a été crée au Japon pour l'occasion. Il y aura même quelques notes dessus. De l'or pour nous, public français, qui n'aura jamais l'occasion d'explorer ces recoins. Quelques bonus sont également en fin de tome concernant un concours de photos lié à un chapitre en particulier. Évidemment, ce jeu est exclusif au public Japonais, encore une fois. Donc, on apprécie ces petits moments. En plus, la situation à la fin du tome dans l'histoire principale va mettre en péril le fragile équilibre qui vient de s'installer entre nos deux compères. Du coup, on a hâte de jouer à lire le prochain tome de « mon coloc est une gameuse » !

En bref

« Je suis sincèrement content d'avoir découvert qui se cachait derrière Goro. »

8
Positif

Une couverture sublime, la première page couleur l'est également

Goro et Pow sont de plus en plus complices

Mais, une personne va s'immiscer entre ces deux-là

La grande nouvelle pour Pow peut réellement tout changer

Les trente années de Dragon Quest et son musée, petits moments inédits en France

Des bonus légers qui ont le mérite d'exister

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (799)
Autres critiques de Mon Coloc' est une Gameuse
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)