8

Critique de Toutes les morts de Laila Starr

par ginevra le mer. 3 août 2022 Staff

Rédiger une critique
La déesse de la Mort et le dieu de la Vie formerait-il un couple idéal?

En Inde contemporaine ou dans le futur, un bébé qui va "inventer" l'immortalité va naître. Au même moment, l'incarnation divine convoque la Mort pour lui annoncer son renvoi. Elle va s'incarner sur Terre dans le corps de Laila Starr qui vient de mourir après être tombée du 5e étage d'une tour. Pour retrouver son boulot, Mort-Laila Starr décide d'éliminer Darius Shah, mais ce n'est pas si facile d'éliminer un bébé et elle renonce et se fait écraser pas un camion avant de renaître quelques années plus tard.

J'avais découvert le scénariste Ram V avec le splendide "These savage shores", mais je serais sans doute passé à côté de cet album sans les conseils d'amis bibliothécaires. J'ai beaucoup aimé l'idée de la mort devenue humaine et qui renait à chaque fois après plusieurs années grâce à l'amour de Pranah, le di.eu de la vie. Cela lui permet de suivre l'évolution de sa cible au cours de son évolution et de faire d'étranges rencontres avec lesquelles elle peut échanger du fait de son ancienne condition de déesse. La première est un fantôme à l'hôpital, puis il y a un corbeau funéraire chargé de transporter l'âme du défunt, puis un vieux temple chinois. À chaque renaissance, elle devient de plus en plus Laila Starr et de moins en moins la Mort.

Il y a un côté très "philosophique" et beaucoup de tendresse dans cette évolution du personnage. Je mettrai juste un petit bémol : pourquoi les humains continuent-ils à mourir puisque Mort a été viré par la holding divine? Oui, la holding divine puisque l'incarnation divine évoque un conseil d'administration lors de l'entretien de licenciement (si réaliste), que le dieu Agni est son secrétaire et qu'une déesse dit du mal d'elle… une vraie ambiance de bureau. Je ne dirai rien du chapitre final pour ne pas déflorer le sujet.

L'autre facette qui fait de cet album une réussite est la maîtrise graphique de Filipe Andrade. Les personnages sont beaux et expressifs, les décors sont superbes. La colorisation parfois très vive est très réussie, peut-être suite à la participation d'Inês Amaro?

Un très chouette album qui devrait séduire un grand nombre de lecteurs et lectrices;

En bref

Un album au thème étonnant avec la déesse de la Mort qui se fait virer du panthéon céleste et devient mortelle. Elle va évoluer au cours de ses morts successives pour nous entraîner dans des réflexions quasi philosophiques sur la vie et la mort. Une belle réussite autant au scénario qu'aux dessins. À découvrir au plus vite!

8
Positif

superbes dessins et colorisation

histoire surprenante

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2287)
Autres critiques de Toutes les morts de Laila Starr
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)