4

Critique de Hulk #5

par Le Doc le mer. 24 août 2022 Staff

Rédiger une critique
Coups durs...

En plus de sa prestation sur la série Incredible Hulk, qui s'est étendue du #34 au #76 (entre 2002 et 2004), le scénariste Bruce Jones a écrit trois aventures supplémentaires du géant de jade : un one-shot oubliable (l'adaptation du long métrage de Ang Lee) et deux mini-séries. J'ai une préférence pour la première, le divertissant Hulk/Wolverine : Six Hours (voir fiche correspondante) illustré par Scott Kolins, un bon petit mélange de suspense et d'action. La deuxième, qui propose un nouveau chapitre dans la longue liste des rencontres entre Hulk et la Chose, est par contre menée sur un ton totalement différent qui n'est pas à son avantage...

Et pourtant, l'idée à la base de ce récit en quatre parties n'était pas inintéressante. Bruce Jones part d'une situation classique : Bruce Banner a été localisé par l'armée alors qu'il prenait un verre dans un bar cradingue perdu dans le désert...et y ajoute un Ben Grimm bien décidé à avoir une conversation avec son vieil adversaire avant l'attaque des soldats. Sauf que cette fois-ci, Hulk et la Chose ne font pas que laisser parler leurs poings. Commence alors une sorte d'analyse des deux colosses, des circonstances de leur première baston...et aussi de ces éléments qui font qu'ils ne sont pas si différents l'un de l'autre...

Bruce Jones écrit de bonnes interactions entre deux ramponneaux échangés mais même s'il y a quelques passages accrocheurs, cela ne fait pas oublier les nombreuses lenteurs ni le fait que tout aurait pu tenir en un seul annual tant le propos se répète un peu tout au long des quatre numéros. Le contexte et l'aspect psychologique font que Coups Durs renouvelle la dynamique de la longue liste des rencontres entre Hulk et la Chose...mais le traitement n'empêche pas l'ennui de pointer le bout de son nez au fil des pages...

La partie graphique ne remonte pas le niveau. Et pourtant j'aime bien le style de Jae Lee (surtout sur ses vieux Namor ou sur ses Inhumans) mais il n'est pas toujours idéalement employé et c'est le cas ici : les cases sont le plus souvent vides, les visages sont un peu figés, son Ben Brimm n'est pas assez rocailleux et les quelques moments de bastons ne sont pas assez énergiques. C'est dans ces cas-là que je préfère un Scott Kolins sur Wolverine/Hulk...

En bref

4
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1181)
Autres critiques de Hulk
6
Hulk T.4

Hulk T.4 Staff

Lire la critique de Hulk T.4

7
Hulk T.6

Hulk T.6 Staff

Lire la critique de Hulk T.6

Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)