9

Critique de Fool Night #1

par Kikô2401 le lun. 19 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
L’homme qui parlait à l’oreille des plantes

Ce manga de Kasumi Yasuda traite d’un sujet très original, lié à l’environnement.

En effet, depuis 100 ans, un épais nuage empêche le soleil d’éclairer la Terre. La nuit et l’hiver se sont prolongés à jamais et la plupart des végétaux ont péri.

L’humanité a alors placé ses espoirs dans la technique de la « transfloraison » : il s’agit de transformer un être humain en plante afin qu’il puisse combler le manque de végétaux. Cela consiste à semer une graine à l’intérieur du corps d’un individu proche de la mort. Cet acte est réservé à ceux dont la mort est imminente mais n’est pas obligatoire, cela ne peut se faire sans le consentement de l’intéressé. Une indemnité de 10 millions de yens (environ 78000 €) est versée aux volontaires et sont libres de dépenser cet argent comme bon leur semble durant 2 années car c’est la durée nécessaire pour devenir une plante à part entière. Son âme sert alors d’engrais pour que la plante puisse se développer. Toutes les espèces végétales peuvent être transplantées. Les végétaux issus de la transfloraison d’un être humain sont appelés « sanctiflores ». Ces sanctiflores génèrent de l’oxygène ; cet air permet la survie de l’humanité.

Dans cette histoire, nous suivons Toshiro Kamiga qui rêve de devenir guitariste. En attendant, il travaille 14h/jour à l’usine. Les conditions y sont rudes car si un travail n’est pas terminé, le mois en cours n’est pas payé. Les ouvriers sont constamment surveillés. Il ne gagne pas beaucoup d’argent et s’occupe de la santé de sa mère qui est admise dans une clinique psychiatrique. Celle-ci doit prendre un traitement (payé par Toshiro) et lorsqu’elle ne le prend pas, elle devient incontrôlable et violente.

Je ne rentre pas dans les détails pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture mais vous vous doutez bien que Toshiro va se faire transflorer. Une fois l’acte terminé, celui-ci reçoit l’indemnité de l’état mais se fait voler l’argent. Alors dans un sale état, il se rend compte qu’il arrive à comprendre ce que disent les sanctiflores. En fait, il ressent leurs émotions et les retranscrit en paroles. Il se fait ainsi embaucher par le service des requêtes de recherche de sanctiflore.

Le scénario de Fool night prend le temps de planter le décor et de nous permettre de nous immiscer dans cette société qui a dû s’adapter à ce monde de pénombre. L’idée de base est vraiment originale. La fin amorce quelque chose de plutôt sympa pour la suite de ce manga.

Les dessins sont au rendez-vous. Au début, j’ai eu du mal avec le trait utilisé mais au fur et à mesure on s’y fait et ils deviennent assez plaisant. Petit bémol, tout de même, certains dessins ont l’air d’être fait à la va vite : par exemple, certains visages sont mal faits, il manque un œil au personnage…

En bref

Fool night est une assez agréable surprise. J’ai été attiré par cette histoire tourné vers l’environnement où le personnage principal décide de devenir une plante pour participer à l’oxygénation de la planète (même si l’aspect financier est son objectif premier). Ce premier tome est très plaisant. J’attends avec impatience le deuxième tome (pour bientôt…) !

9
Positif

l'histoire très originale

le personnage principal

Negatif

certains dessins bâclés

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (52)
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)