9

Critique de Horimiya #5

par Auray le mar. 20 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
À un cheveu près

Parfois, on se sent obligé de changer quelque chose sur notre physique pour se prouver que l'on passe à autre chose. Cela peut-petre après un peine de cœur qui a été terrible pour l'organisme, ou alors, un événement qui nous a fait grandir d'un coup. On est tous passés par là, et, Horimiya nous l'illustre fort bien.

Car, Miyamura n'a pas toujours été l'enfant sage qui semble paraître. Il faut lire les tomes précédents qui illustrent ce propos. Rebelle, mal dans sa peau, il arrive à se faire tout de même des potes pour la vie, comme celui sur la couverture, et ceux, malgré ses phrases assassines. Ça fait son charme, non ? On ne tourne pas autour du pot pour savoir ce qu'il pense réellement.

Ici, une nouvelle coupe de cheveux va faire parler son entourage, montrant ses oreilles percées. Bon, il a toujours aussi chaud par sa multiple couche de vêtements qui cache quelques tatouages. Son secret est bien gardé ! À moins que l'une de ses camarades, plus curieuse que les autres, arrive à le faire parler ?

Sinon, il y aura cette jeune Honoka Sawada qui va s'immiscer entre Hori et lui, d'une manière tout à fait marrante. Vite attachante, et, en même temps très relou. Pourtant, on aura vite l'impression qu'elle a toujours fait partie du décor. Elle n'est vraiment pas comme les autres, et, donne encore à ce titre de la maturité, au final.

Ce qui est sûr, c'est que le couple passe vraiment une étape ici. Le moment où le jeune homme s'échappe quelques jours dans sa famille reste un sacré moment. On sent aussi la balance penchée du côté de la famille du jeune homme, et, on se demande ce que ça va bien donner.

Tendre, romantique, une galerie de personnages sensibles au monde qui l'entoure, de l'humour bien dosé... On se demanderait presque ce qui arrêterait le tambour d'Horimiya à l'encontre de ses lecteurs. Il faut vraiment être allergique au genre pour ne pas craquer sur cette série qui coche toutes les cases de ce que l'on peut attendre d'un titre important aujourd'hui.

En bref

« Cinq jours peuvent parfois sembler une éternité. »

9
Positif

Le passage de l'adolescence à l'âge adulte très bien raconté

Pas mal de scènes amusantes

Honoka Sawada la terrible

Une vraie réflexion sur l'amitié et l'amour

Negatif

On voit mal les gags sous la couverture amovible

Un chapitre constitué de gags assez anecdotiques

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (743)
Autres critiques de Horimiya
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)