Avoir des gens à sa charge

La petite faiseuse de livres est vraiment l'un des isekai que je prends le plus de plaisir à retrouver à chaque sortie grâce à son ambiance apaisante et chaleureuse qui nous entraîne dans les petites aventures de Maïn, notre dévoreuse de livres et inventrice hors pair.

Après avoir rejoint le temple, voici désormais Maïn à la tête d'un orphelinat. De nouvelles aventures et de nouvelles responsabilités continuent de l'attendre, orientant le récit et nous faisant vivre de nouvelles péripéties. L'ensemble reste toujours aussi chaleureux même si je déplore de voir les auteurs un peu survoler leur sujet et trouver toujours de nouveaux événements repoussant l'envie première de leur héroïne.

Ici, c'était touchant de voir notre petite lectrice sauver tous ces jeunes et leur donner petit à petit une nouvelle vie. On prend plaisir à voir son grand coeur et son ingéniosité ainsi employés. C'est une bonne idée et ça permet d'élargir l'univers pour montrer également que la religion qui domine leur monde a ses travers comme à chaque fois. Privé et religion s'entremêlent une nouvelle fois de façon intéressante avec une Maïn au milieu.

Mais c'est clairement plus l'aspect "invention" qui, une fois de plus, m'a intéressée ici, car là où la politique et la religion sont assez abrégés par les auteurs, on prend bien plus le temps pour mettre de l'ingéniosité de l'héroïne et mettre en scène de nouvelles aventures où elle en fera preuve. Ainsi, on assiste à la création d'une nouvelle réalisation très intéressante de Maïn pour écrire, ce qui permet de rencontrer de nouveaux artisans et de nouveaux artistes. J'aime toujours la façon dont elle exploite ses savoirs de notre monde pour les adapter à celui dans lequel elle vit désormais. Le coup des cartes de Karuta pour participer à l'apprentissage de la lecture est très bien trouvé !

De la même façon, j'aime quand les auteurs s'attardent sur ce qui forge cet univers : ses us et ses coutumes. J'ai apprécié de découvrir une nouvelle fête qui puisent ses inspirations dans plusieurs de nos anciennes traditions à nous. C'était charmant de voir Maïn vouloir y participer et trouver le moyen à sa façon pour elle et les orphelins dont elle a la charge, sous couvert de ne pas déranger, car si la politique est en sous-main, elle n'est jamais bien loin tout de même et la position de Maïn y est précaire au vu de ses origines. J'espère que cela sera plus développé en suite.

En bref

Joli tome de douces aventures, ce 3e opus m'a à nouveau offert de beaux moments doux et apaisants où j'ai pris plaisir à retrouver la Maïn inventrice que j'aime avec ses amis mais où j'ai aussi apprécié de découvrir de nouvelles facettes grâce aux orphelins qui viennent pimenter la donne. La série avance et se renouvelle bien même si elle a un petit côté artificiel sur certains points comme la religion ou la politique.

7
Positif

Une série au décor qui continue de s'étoffer

Une héroïne qui grandit mais conserve ses passions

Une ambiance douce et chaleureuse

Le plaisir de retrouver des inventions au coeur de l'histoire

Des dessins rayonnants

Negatif

Des dynamiques politiques et religieuses trop survolées

Une évolution assez lente de l'histoire

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (942)
Autres critiques de La petite faiseuse de livres - Deuxième arc
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)