Ambitionner de ne rien faire !

Meian semble affectionner particulièrement les titres se déroulant dans des univers de fantasy et nous en régale avec des variations de toutes sortes. Cette fois c'est au tour de la célèbre boucle temporelle, mode "Un jour sans fin", qui est l'occasion d'une histoire pleine de rebondissements et d'humour. 

Adapté des romans de Touko Amekawa, 7th Time Loop a pour sous-titre cocasse : The villainess enjoys a carefree life married to her worst enemy ! Si on passe sur cet anglais toujours un peu agaçant, surtout quand c'est si long, dans un titre français, on ne peut que sourire devant les promesses de ce sous-titre fort amusant et les aventures qu'il nous propose. 

J'avoue avoir une petite préférence pour ce genre de titre simple, léger et fort divertissant qui reprend des codes de la fantasy version conte de fée avec une subtile teinte de noirceur et de profondeur. Au cours de ce tome d'exposition, les auteurs se sont ainsi amusés à mettre en scène la fille d'un duc qui meurt inlassablement à 20 ans et redémarre sa vie à partir du moment où son fiancé a rompu leur relation et qu'elle démarre une nouvelle vie. Elle en est ainsi à sa 7e et a bien décidé après avoir été marchande, apothicaire, dame de compagnie ou encore chevaleresse, de vivre désormais une vie de farniente. C'était sans compte le prince du pays voisin dans l'oeil duquel elle a tapé !

Avec une base totalement improbable où un coup de foudre a lieu pour un homme présenté comme ultra cruel et terrifiant, nous nous retrouvons à suivre Rishe dans ce nouveau pays, cette nouvelle place, cette nouvelle vie auprès de cet homme qu'elle croyait connaître mais découvre tout autre. Plusieurs éléments viennent nous distraire : le décalage entre le souhait de vie à rien faire et le besoin de Rishe d'être toujours occupée, toujours à élaborer des plans, mais aussi l'amusement du prince qui la regarde faire d'un oeil fort tendre. Et voilà, la série est lancée ! 

Il y a un petit air d'Isekai ici qui me rappelle Dahliya et sa manie d'inventer plein de choses. On se plaît à voir Rishe utiliser ce qu'elle a appris de ses vies d'avant et surtout cela se couple avec une quête, une mission fort intéressante : empêcher la guerre que le prince va déclencher dans 5 ans. Il y a donc un but à cela, ce n'est pas vain et oisif contrairement à ce que le titre pouvait laisser entendre. C'est au contraire drôle, cocasse, dynamique. On se plaît à découvrir la nouvelle vie et le nouvel environnement de Rishe et sa façon à elle de lutter, une façon fort astucieuse.

Nous évoluons en plus dans un joli environnement entre palais royal, salles de bal, demeure cossue et beaux princes. Le trait d'Hinoko Kino est parfaitement adapté pour cela avec ces regards félins et pétillants qu'elle offre aux personnages ainsi que le luxe qu'elle fait transparaître à chaque page. C'est un dessin facile et entraînant, pétillant. 

En bref

7th Time Loop démarre fort dans ce premier tome avec un univers savant mélange de conte de fée et boucle temporelle avec une pointe de fantasy en mode quête de rpg. C'est amusant, cocasse et pétillant. On se plaît vite à suivre les plans extravagants de l'héroïne sous le regard amusé de son prétendant. Je suis curieuse de voir comment elle va faire pour le mener à bien !

7
Positif

Un divertissement efficace mélangeant plusieurs influence

Une lecture entraînante grâce à une héroïne entreprenante

Un prince secret et sombre qui intrigue

Un plan qui entraîne toute l'histoire

De jolis dessins lumineux

Negatif

Un sentiment d'intrigue un peu légère et superficielle

Une ambiance très marquée, qui risque vite d'être clivante et fera peut-être fuir un certain public

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1730)
Autres critiques de 7th Time Loop: The Villainess Enjoys a Carefree Life
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)