7

Critique de Les icônes Marvel #1

par Le Doc le dim. 12 mars 2023 Staff

Rédiger une critique
I am Iron Man...

Après Les Trésors de Marvel (sélection d'épisodes par années) et Mighty Marvel (nouvelle réédition des premiers Amazing Spider-Man), Panini publie ce mois-ci le premier numéro d'une troisième revue patrimoniale intitulée Les Icônes Marvel. Sur le même modèle que les mini-anthologies librairie Marvel-Verse, l'éditeur évoquera à chaque livraison la carrière d'un personnage ou d'un groupe et vu le sommaire des deux premiers Icônes, il semble que Panini va suivre l'actualité du moment. Pour le #1, place donc au Vengeur Doré qui fête cette année le 60ème anniversaire de sa création (en se référant à la date de couverture de Tales of Suspense #39). 

On commence donc par le tout premier numéro de la série Iron Man par Archie Goodwin et Gene Colan (déjà présent dans Les Trésors de Marvel #3). Les aventures de Tony Stark étaient publiées depuis cinq ans dans Tales of Suspense, en partageant l'affiche avec un autre personnage. Quand Marvel a pu commencer à publier plus de titres, les séries en duo ont été progressivement abandonnées. Ce Iron Man #1 est tout de même étonnant (même si ce procédé n'était pas rare à l'époque) puisqu'il s'ouvre sur la fin d'une histoire en plusieurs parties, débutée dans Tales of Suspense et le one-shot Iron Man & Sub-Mariner. Après un récap' des origines du héros, on rentre directement dans une action qui n'est de toute façon pas difficile à prendre en cours de route. Mais ce round final de Tête de Fer contre les agents de l'A.I.M. est assez moyen...et je préfère Gene Colan sur Daredevil...

La série de Iron Man a mis du temps à trouver sa vitesse de croisière et s'il y a eu de bonnes choses avant celà, le premier run vraiment intéressant est pour moi celui de David Michelinie et Bob Layton à partir du #116. Ils ont notamment enrichi l'entourage de Tony Stark avec des nouveaux personnages comme Mrs Arbogast et James Rhodes. Panini a choisi le #144, qui détaille la rencontre entre Tony et Rhodey au Vietnam dans ce qui constitue une suite directe à Tales of Suspense #39 et un exemple de rétro-continuité réussie avec une bonne dynamique au sein du duo.

La fin du #144 est souriante. Ce qui n'est pas le cas de Iron Man #182 par Denny O'Neill et Luke Mc Donnell, autre chapitre de la descente aux enfers d'un Stark alcoolique devenu sans domicile fixe. Alors que Rhodey avait enfilé l'armure d'Iron Man (et était au même moment sur la planète du Beyonder avec les autres super-héros), Tony errait dans les rues enneigées de New York, à la recherche de sa prochaine bouteille. L'ambiance est pesante, le ton est au désespoir...avant qu'un sauvetage remette du soleil dans l'horizon très sombre du millionnaire qui avait tout perdu...

Il y a ensuite Iron Man #256, un épisode qui se suffit à lui-même et qui marque véritablement la fin de la deuxième prestation de David Michelinie et Bob Layton. Michelinie était déjà parti au #250 et après une petite période surtout composée de fill-in, John Byrne et John Romita Jr se sont installés au #258. Layton avait des idées pour la suite mais ça ne s'est pas fait et il a quitté le bouquin après le #256 qui traite des conséquences du #215. Soliloque en silence est un bon suspense spatial qui débute in media res avant de faire un usage efficace des flashbacks pour nous montrer comment Tête-de-Fer en est arrivé là. L'ensemble est bien ficelé et servi par la solide partie graphique signée John Romita Jr. 

La relance post-Heroes Reborn de Iron Man est également présente avec les #8 et 9 de la série de Kurt Busiek et Sean Chen. Beaucoup d'action et de rebondissements pour une période que j'aime beaucoup malgré le style un brin figé (surtout au niveau des visages) de Sean Chen. Et ce premier Icônes de Marvel se referme sur un épisode plus récent, le #1 de Invincible Iron Man (2015). Quand on le compare aux autres récits de ce volume, il ne se passe franchement pas grand chose dans ces 23 pages aussi bavardes (Bendis, hein...) que graphiquement très agréables grâce à David Marquez.

En bref

Next : une virée dans le Spider-Verse , juste à temps pour la sortie de la suite du film d'animation "Spider-Man New Generation".

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1579)
Autres critiques de Les icônes Marvel
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)