7

Critique de Ender Geister #3

par MassLunar le dim. 17 sept. 2023 Staff

Rédiger une critique
Quand l'exorciste est possédé

Durant l'attaque des tueurs professionnels, Akira Kurasawa, le plus cinéphile des exorcistes, décide de péter un boulon...Et pas qu'un peu ! Notre ancien mercenaire se métamorphose en démon ultra-violent qui ne sait plus faire la différence entre amis et ennemis...de quoi donner du fil à retordre à son alliée dénudée Chikage !

Dans les grandes lignes, ce troisième volume de cette série d'action ne brille pas par son inventivité. Ainsi, nous avons droit à un énième pétage de cable de la part du héros qui ne contrôle plus sa bestialité. Cela dit, le trait toujours aussi efficace et net de Takashi Yomoyama permet d'apprécier le spectacle. La transfiguration démoniaque du héros fait mouche et donne vraiment l'impression d'assister à un danger alarmant. Le chara-design est plus réussi dans un espèce de mélange entre la tribalité et la possession. Les combats qui viennent clôturer cette première rencontre avec des tueurs aux pouvoirs surnaturels sont traités avec qu'il faut de gore et d'impact. En terme d'action pur jus, Ender Geister continue de faire ses preuves et cela, sans compter, une deuxième partie très interressante qui rappelle du survival horror exotique en mode Tomb Raider de la mort. 

En effet, dans cette seconde partie, nous découvrons les origines de celui qui s'est affublé du nom du fameux réalisateur japonais. A l'époque, notre héros Kurosawa n'était qu'un jeune mercenaire ultra-talentueux au combat et d'un tempérament plutôt sérieux. Les flash-back vont nous expliquer le pourquoi du comment de sa possession démoniaque. En terme d'ambiance, cette partie est plutôt réussie et nous entraine au cœur d'un village africain où une opération de guerilla se transforme en survival bien horrifique dans un temple maudit. Le dessinateur s'en donne à cœur joie et joue agréablement avec les plans noircies de ténèbres pour accentuer la (ou les) présences monstrueuses qui règnent dans ce lieu. La combinaison entre action et horreur est réussie avec des morts en pagaille dans ce troisième tome.

Mais quelques ombres viennent ternir ce spectacle. Car si cette série est plutôt bien corsé dans l'action et le mouvement, ses personnages et son scénario ont du mal à suivre le rythme.

Ainsi, certains protagonistes sont totalement privés de personnalités tel que Chikage dont l'épisode flash-back est très classique et dont la principale caractéristique est de pourvoir au fan service ce qui est totalement exarcerbé par son caractère apathique et robotique. De même, la figure de Clint Eastwood est , bah, juste une figure de Clint Eastwood... Un avatar renfrogné et cool mais c'est surtout Akira Kurosawa qui perd un peu de sa substance dans ce volume. Le personnage principal oscille entre un caractère cinéphile stupide et ses origines dénué d'intérêt. Dans les flash-backs, il est traité comme un soldat des plus robotiques, sérieux et totalement dépourvu du moindre second degrès. Bref, badass mais chiant....

C'est là le problème de cette série qui a du mal à s'équilibrer entre le premier et le second degrés. Un manque d'émotions certain qui laisse donc place à de l'action en acier trempé et un bon traitement de l'horreur. Pas sûr que cela suffise sur du long terme mais pour l'instant, on ne va pas bouder le plaisir de lecture, surtout avec ce petit arc narratif autour du temple maudit.

En bref

Bien qu'il soit toujours maladroit dans le traitement assez vide de ces personnages et dans des rebondissements prévisibles, le mangaka Takashi Yomoyama continue par contre de se faire plaisir et de nous régaler avec un bon mix horreur/action qui suffit (pour l'instant) à satisfaire le lecteur lambda de seinen d'horreur.

7
Positif

La métamorphose démoniaque plutôt stylée

Le bon mix entre action et horreur très bien retranscrit dans l'arc autour du temple

Negatif

On annonce des prévisions prévisibles dans le déroulement scénaristique;;;

Des personnages tout simplement vides à commencer par Chikage et le héros moins intéressant que prévu.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (482)
Autres critiques de Ender Geister
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)