6

Critique de Métal Hurlant (2021 et après)

par ginevra le mar. 28 nov. 2023 Staff

Rédiger une critique
Un hors-série très hors série (peu de SF ou fantastique dedans)

Je reconnais avoir moyennement accroché à ce tome hors-série de la revue Métal Hurlant.

J'ai retrouvé des autrices que j'apprécie et dont j'ai déjà lu plusieurs œuvres comme Nicole Claveloux, Florence Cestac ou Chantal Montellier. J'en ai découvert quelques autres avec plaisir comme Cécilia Capuana, Marie-Ange Le Rochais,

Mais je n'ai pas aimé les romans-photos de Couetsch Rousset et Françoise Altobianchi ou Claire Clouzot. Les graphismes et histoires de Trina Robbins m'ont décontenancée et laissée froide, même si j'ai cru y voir une forme de satire de certaines BDs de l'époque à la sexualité violente (voir le dossier "La France cruelle en p.94). Je n'ai pas compris les pages d'Olivia Clavel. Les graphismes de Keleck m'ont plus séduite que les histoires racontées.

Je reconnais n'avoir pas lu tous les dossiers repris des numéros originaux car ils ont des typographies de petite taille par toujours faciles à lire (eh oui, je vieillis!)

Un hors-série intéressant pour découvrir des autrices des années 1976-1978, mais je préfère les "Métal Hurlant" classiques.

En bref

Un hors-série de "Métal Hurlant" qui permet de (re)découvrir des autrices des années 1976-1978. La reprise des dossiers originaux permet également une plongée dans le monde féministe de l'époque. Intéressant mais pas indispensable.

6
Positif

découverte d'autrices intéressantes

dossiers originaux permettant de retrouver l'esprit de l'époque

graphismes souvent intéressants

Negatif

des images parfois très violentes

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2698)
Autres critiques de Métal Hurlant (2021 et après)
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)