7

Critique de Black squaw #4

par vedge le dim. 4 févr. 2024 Staff

Rédiger une critique
Retour de bâton

Cette série est inspirée de la vie de la première femme noire américaine pilote d’avion, Bessie Coleman. Formée en France, alors que les USA refusaient de former des femmes au pilotage, Bessie est une femme forte, noire, métissée de sang indien cherokee, qui ne s’en laisse pas compter. Mais, poursuivie par le Ku Klux Klan et par ses employeurs, les frères mafieux Capone, pour lesquels elle transporte de la contrebande d’alcool, sa vie n’est pas un long fleuve tranquille.

On la retrouve dans ce tome escortant en avion un bombardier rempli d’alcool. Le trajet ne se passe pas comme prévu et elle est obligée de prendre des décisions difficiles, lourdes de conséquences. Revenue par chance de ce désastreux voyage, elle doit faire face à la colère d’Al Capone et à la fierté blessée du frère de celui-ci. Il ne lui reste plus qu’à se cacher et pour cela, se mettre sous la protection des « secrets six ». Ce tome 4 est le final d’une première époque de cette série, mais prépare déjà la suite.

Sur un dessin classique mais contemporain, les auteurs rendent hommage à cette légendaire femme pilote, en la replaçant dans le contexte raciste et mafieux de l’époque. Une époque pas si lointaine avec des relents de revenez y parfois, encore aujourd’hui.

Une bonne série tout public, pleine d’aventures à rebondissement autour d’un personnage haut en couleurs.

En bref

Une bonne série tout public, pleine d’aventures à rebondissement autour d’un personnage haut en couleurs.

7
Positif

Le récit réel et fictionnel d'une femme forte.

Negatif

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2698)
Autres critiques de Black squaw
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)