8

Critique de Hellboy and the B.P.R.D. #8

par Le Doc le sam. 30 mars 2024 Staff

Rédiger une critique
La Nuit du Cyclope

En version originale, le titre de cet album de la collection Hellboy & B.P.R.D. est The Secret of Chesbro House and others car c'est la courte mini-série illustrée par Shawn McManus qui ouvre le sommaire. Pour la version française, Delcourt a décidé de bouleverser un petit peu l'ordre pour mettre en avant le one-shot La Nuit du Cyclope co-écrit et dessiné par notre compatriote Olivier Vatine. Le co-créateur d'Aquablue a basé son projet sur une illustration qu'il avait réalisée dans les années 90 et représentant Hellboy portant un faune dans les bras. En 2020, Vatine a contacté Mike Mignola pour imaginer l'histoire derrière ce dessin, une collaboration dont le français a parlé comme de l'une de ses meilleures expériences de travail. 

Alors qu'il termine une mission en Grèce, Hellboy est attiré dans une nouvelle aventure par...une chèvre qui parle. Il la suit et se retrouve projeté dans un univers mythologique pour aider un peuple maudit par une déesse jalouse. La partie graphique est excellente, Vatine s'est joliment approprié la silhouette d'Hellboy grâce à la souplesse de son trait, les décors sont beaux, les designs soignés et le combat contre le cyclope a un feeling Ray Harryhausen très appréciable. Et après la rencontre avec les titans, les dernières pages laissent aussi la place à une certaine poésie triste ainsi qu'à une petite note d'humour. Un cocktail maîtrisé...

Ecrit par Mike Mignola et Christopher Golden, la mini-série en deux parties Le Secret du Manoir Chesbro replonge Hellboy dans une atmosphère de maison hantée. L'intrigue est aussi classique que bien ficelée, avec un bon suspense et des rebondissements bien dosés. Avec son trait un peu plus rond (ce qui donne parfois des expressions assez cartoony, une exagération qui fonctionne parfaitement), Shawn McManus est aussi à l'aise dans l'horreur que dans l'action et participe pleinement à l'efficacité de cette aventure macabre qui reprend les passages obligés du genre. 

La diversité des styles fait la force de cette sélection d'histoires (Mignola sait toujours aussi bien choisir ses dessinateurs). Sur Le Vieux Whittier, suite de L'Héritage Whittier publié dans le tome 12 d'Hellboy, Gabriel Hernandez Walta était tout désigné pour la visite d'une campagne lugubre et d'une maison au lourd secret cachant un héritage pas vraiment enviable. Et sur le diptyque formé par l'histoire courte Le Cadeau de l'Avare et le one-shot Le Temps est une rivière, je découvre les dessins du hongrois Mark Laszlo, détaillés, un peu étranges, adaptés à l'ambiance onirique de la découverte d'une autre Budapest marquée par une déformation de la réalité héritée de l'expressionnisme allemand.

En bref

On retrouve en fin de volume l'habituel sketchbook commenté qui s'attarde brièvement sur chaque comic-book en proposant des études de personnages, des croquis et des illustrations en N&B et en couleurs.

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1580)
Autres critiques de Hellboy and the B.P.R.D.
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)