7

Critique de Daredevil #356

par Le Doc le sam. 6 juil. 2024 Staff

Rédiger une critique
En quête de preuves...

Les #356 et 357 de Daredevil marquent la fin de l'arc narratif avec Mr Hyde. Le scénariste Karl Kesel équilibre bien les deux aspects de la vie de Matt Murdock. Il s'intéresse d'abord à l'avocat, avec l'installation dans les nouveaux bureaux partagés avec  Rosalind Sharpe...on fait connaissance avec le massif réceptionniste/garde du corps de l'implacable avocate, qui ne peut pourtant pas empêcher l'intrusion d'un homme bien décidé à se venger d'elle à cause des conséquences tragiques d'une ancienne affaire. L'enquête sur la mort d'Angela Parrish se poursuit et une discussion avec Liz Allen Osborn décide Matt à approfondir les recherches dans l'entrepôt brûlé par Pyro. 

Investigations nocturnes pour lesquelles Daredevil reçoit l'aide de la détective Misty Knight. En suivant la trace des indices grâce à ses sens aiguisés, l'Homme sans Peur débarque dans le repaire de vieux ennemis de Spider-Man, les Exécuteurs. Ce qui est bien évidemment le signal pour une bonne baston avant que DD découvre qui est vraiment derrière tout ça : l'Anguille (Kesel aime vraiment les vieux vilains de l'ère Lee & Kirby). 

Dans le #357, les auteurs alternent entre les scènes du procès de Hyde au tribunal (Foggy semble dans un premier temps dépassé par la situation) et l'affrontement entre DD et les criminels. Entre deux coups donnés, Daredevil apprend que l'Anguille est le responsable de la mort d'Angela, crime qu'il a mis sur le dos de Hyde pour l'écarter du leadership des Exécuteurs. Cette virée dans les bas-fonds new-yorkais est mouvementée et musclée, un final correctement emballé par Karl Kesel qui en révèle plus sur le mystérieux travail de Karen Page...animatrice radio pour la société WSFK contrôlée par Wilson Fisk...

Graphiquement, c'est un chouïa inégal. Cary Nord est bon mais il est aussi parfois rattrapé par ses délais et il y a quelques cases du #356 qui montrent bien qu'il n'a pas eu assez de temps pour peaufiner l'ensemble. Sur le #356, il a reçu un coup de main de Sal Buscema (crédité aux esquisses) et de Rick Leonardi (qui dessiné huit pages). Le résultat est plus maîtrisé sur le #357 où il a officié en solo avec Matt Ryan à l'encrage.

Je passe rapidement sur le #358, un fill-in écrit par Joe Kelly (qui prendra ensuite les commandes du titre après le départ de Kesel) où Matt Murdock et son entourage réagissent à la disparition des 4 Fantastiques et des Avengers après Onslaught.

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1638)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
72,99€
Boutique en ligne
72,99€
Boutique en ligne
72,99€
Boutique en ligne
72,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)