8

Critique de Daredevil #361

par Le Doc le mar. 9 juil. 2024 Staff

Rédiger une critique
Problèmes à régler...

Au début de Daredevil #361, Matt Murdock passe par les locaux de la radio WSFK pour faire une surprise à sa petite amie Karen. Le scénariste Karl Kesel s'attarde comme souvent sur les réactions des producteurs de l'émission de Karen, Dom et Renny, pas vraiment enchantés à l'idée que Matt soit avocat. Avec ses sens hyper-développés, Murdock ne peut pas s'empêcher de remarquer que les deux hommes ne sont pas à l'aise en sa présence et il garde alors une façade souriante en attendant d'en savoir plus. Kesel continue ainsi d'entretenir un bon petit mystère autour du fameux boss qui a repris les commandes de la radio après la chute de Fisk. 

Karl Kesel déroule ensuite les affaires courantes du cabinet Sharpe, Nelson & Murdock, avec toujours un sens aiguisé du dialogue et des répliques/références amusantes (notamment à Jimmy Olsen). L'arrivée de Mark Ralston, alias l'Homme de Métal et demi-frère de Liz Allen Osborn, conduit Matt à enfiler son costume rouge pour enquêter sur des vols récents chez Osborn Chemical. Sur place, il tombe sur la Gargouille Grise aux prises avec la Veuve Noire. Natasha n'accueille pas son ex-petit ami à bras ouverts et elle se montre plus impitoyable dans un combat tendu, allant jusqu'à vouloir étouffer la Gargouille si DD ne l'en avait pas empêché. Ces nouvelles méthodes montrent à quel point la Veuve a été bouleversée par la soi-disant mort des Avengers, à un tel point qu'elle s'acharne sur les anciens adversaires de ses équipiers disparus.

L'épisode se termine sur un ton plus léger lorsque Matt, de retour au bureau, est accueilli par un brave toutou, cadeau de Foggy...Deuce, le Devil-Dog ! Savoureux clin d'oeil à un projet de dessin animé Daredevil annulé...mais comme un chien compliquerait un peu trop son quotidien, Matt s'arrange subtilement pour que Foggy en conserve la garde. 

Dans Daredevil #362, Karl Kesel met un peu plus en avant le personnage de Rosalind Sharpe en s'intéressant au passé de la redoutable avocate. La caractérisation de "Razor" est toujours aussi soignée (Kesel réussit habilement à rendre intéressant un personnage qui n'inspire pas toujours la sympathie)  et c'est un vieux gangster à l'article de la mort qui en fait le meilleur portrait...

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1638)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
72,99€
Boutique en ligne
72,99€
Boutique en ligne
72,99€
Boutique en ligne
72,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)