9

Critique de One Punch Man

par Iteza le mar. 19 avril 2016

Rédiger une critique
One-Punch Man est vraiment l’événement éditorial de ce début 2016 avec le très récent My Hero Academia. Ce shônen est vendu comme décalé et cassant un peu les codes du shônen nekketsu, ce qui lui a valu une poupularité assez démentiel. Et c’est en grosse partie réussi.

On suit l’histoire de Saitama, l’homme le plus puissant au monde. Après un intensif entrainement, qui lui a fait perdre ses cheveux, il est devenu un héros si puissant qu’il terrasse tous ses adversaires en un coup.
Sauf que maintenant, il ne ressent plus l’excitation du combat.

Ainsi, bien qu’il soit surpuissant, il est complètement anodin sans aucun charisme. Son costume est ridicule et il n’a pas du tout de dimension iconique chère aux héros des comics. Il vit dans l’anonymat, semble fauché et n’a plus aucun plaisir à jouer le super-héros. Ce qui le différencie des autres mangas du Shônen Jump, c'est bien entendu la situation du personneage principal : ici pas d'entrainement pour apprendre à se connaître, pas d'ennemi qui lui donne du fil à retordre, ... C’est simple c’est déjà le plus fort du monde, et il vient à bout de n'importe quel adversaires avec un seul coup d'où le nom de "One Punch Man". On ne sait que peu de choses de lui ou de son entrainement. Pour le moment, ça semble secondaire.
Les auteurs jouent à fond la carte du décalage créant ainsi de nombreuses situations comiques. Ils réussissent également le tour de force de rendre ce personne sympathique et charismatique, justement pas son manque d’aura et de classe.

One-Punch Man doit son charme en grande partie grâce à Saitama. Ses attitudes si décalée de ce qu’on lit habituellement, sans manque d’enthousiasme et de charisme font qu’on ne peut que se prendre d’affection pour lui. Surtout que Murata le dessine de façon simplifiée, voir caricaturale en totale opposition avec le reste et surtout les adversaires au design soigné.

D’autres personnages feront leur apparition dont Genos, un androïde qui deviendra à coup sûr un personnage secondaire important.

Graphiquement, Yûsuke Murata a passé encore un cap depuis Eyeshield 21. Son travail est remarquable, avec des cases bien détaillées, un sens évident de la mise en scène, des scènes et des personnages très classes… Son découpage est d’une rare efficacité. Il se montre également très doué dans les différents charadesigns. Le décalage entre Saitama et le reste des personnages et les décors est une idée remarquable. Sa simplicité, ses traits réduits au strict nécessaire renforce le côté anonyme du personnage et son côté blasé. Et c'est une très bonne idée que ce soit Murata qui ce soit occupé ddu manga de One, tout simplement parce que son style graphique correspond tout à fait au thème abordé par le manga. Quand on voit à quoi ressemblé le mmanga original, on se dit qu'on a de la chance.

Pour conclure, One Punch Man a bénificié d'une hype jamais vue auparavant. Cela est sûrement dû à l'anime qui, visuellement est époustouflant. Mais est-ce que le manga papier mérite toute cette hype qui l'entoure ? Je vous répondrai très clairement que oui. Le manga possède une histoire originale cassant tout les codes du manga nekketsu ce qui en fait une oeuvre à part. De plus, les personnages, et nottament Saitama, sont extrêment attachant. Et la qualité du dessin est irréprochable. Je vous conseille ce manga pour ce qui ne l'ont pas encore lu car il mérite le détour.

En bref

9
Iteza Suivre Iteza Toutes ses critiques (10)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de One Punch Man
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Boutique en ligne
6,80€
Laissez un commentaire