4

Critique de Héros malgré lui #1

par Charlie One le dim. 8 sept. 2013 Staff

Rédiger une critique
Partant d’une question relativement classique, Héros Malgré Lui nous propose un début de réflexion sur la justice et sa mise en application. Que feriez-vous si l’on vous donnait la possibilité de jouer aux apprentis justiciers ?

Pour illustrer son scénario, Hiroki Miyashita rassemble 5 personnages que tout différencie, appelés à servir le gouvernement et à participer au Décret de Justice Symbolique. Et c’est en compagnie de Mitsuru Aota que nous découvrons ce projet.

Ce premier tome n’est pas ce que j’appellerais une entrée en la matière très attrayante. La personnalité du héros « principal » est un premier point noir. Celui-ci n’est en fait rien d’autre qu’un râleur hypocrite, assez insignifiant de surcroit. Son entrée dans cette « élite » de défense est accompagnée d’un lot de pensées mal racontées qui ne font que croitre l’antipathie du personnage.

S’il devient un peu intéressant par la suite, c’est avant tout grâce à ses interactions avec les autres membres de l’équipe. Même si ces derniers sont pour la moitié encore très en retrait, de premières réflexions autour de la justice prennent vie grâce à ces confrontations d’idéologie. Un grand mot pour l’instant car les exemples de cas sont loin d’être les plus pertinents possibles. On retrouve le schéma classique du 1 chapitre – 1 histoire qui limite la profondeur de ce qu’on nous raconte. Pourtant nous avons déjà abordé des thèmes tels que la justice personnelle, le jugement sur la responsabilité criminelle, les erreurs de jugement… Malheureusement, c’est trop superficiel pour plonger réellement dedans.

Déception secondaire mais bien présente : les power suits ! Tant qu’à faire référence aux sentais, pourquoi ne pas pousser le délire un peu plus loin ? Ce n’est pas comme si le sérieux était vraiment de prime ici… De plus, on peut retrouver un peu partout des phrases du style « oh on dirait comme dans les séries télés ! ». Montrons au lieu de dire !

Le chapitre du mariage est au passage un parfait exemple de ce qu’il ne faut faire. Pour le coup, on nous en montre trop, ce n’est pas drôle et ça prend de la place pour rien.

Graphiquement, c’est dans la moyenne basse, basique avec quelques problèmes de proportions ici et là et des inégalités de qualité selon les pages. Soulignons de plus – et je fais rarement ce genre de remarque – que les choix d’édition de Panini sont ici plus que douteux et accentuent l’effet négligé des dessins. Sérieusement, c’est quoi cette police de caractères qui change à chaque bulle ?! Attention, la lecture peut provoquer un mal de tête…

En conclusion, Héros Malgré Lui possède une thématique intéressante mais qui reste (et c’était prévisible) traitée de manière superficielle et avec peu d’originalité si ce n’est le concept des « 5 justiciers » qui est à ce stade également sous-exploité.

En bref

4
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Héros malgré lui
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)