7

Critique de Le pouvoir des innocents (Cycle III) #2

par vedge le mar. 11 sept. 2012 Staff

Rédiger une critique
Un bon second tome, avec une histoire qui prend de l’épaisseur et qui mêle le contexte international, les spécificités de l’Amérique et les profondeurs de l’âme humaine. Un scénario dense qui pose les premières pierres (du moins c’est le ressenti) d’une histoire semblable au pouvoir des innocents dans ses multiples facettes et ses rebondissements. L’histoire d’un rêve de société meilleure, avec ses zones d’ombre qui le rende profondément humain, et l’histoire concomitante du monde tel qu’il est, des enjeux financiers qui dépassent de loin les enjeux humains. La symbiose semble désormais complète entre le scénariste et le dessinateur, après maintes collaborations. Un dessin un peu pastel, un peu peinture, qui atténue la cruauté du propos et du monde qu’il dépeint. Un dessin sensible aussi, aux gens, au monde et aux choses, sans complexité ni détails inutiles. Une bonne suite qui prolonge l’intérêt de la série.

En bref

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2420)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le pouvoir des innocents (Cycle III)
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)