Le pouvoir des innocents (Cycle III)

Polar/thriller

Le Pouvoir des innocents se passait en 1997 et évoquait l'accession à la tête de la ville de New York, de Jessica Ruppert, grande humaniste.
Nous sommes maintenant en 2007, Jessica, leader de l'opposition démocrate, est devenue la secrétaire aux affaires sociales du nouveau gouvernement, et de surcroît son premier membre !

Elle s'apprête à prononcer dans l'hémicycle du Congrès à Washington, un discours qui s'annonce déjà comme historique ! Toutes les télévisions et radios sont en place, les citoyens à l'écoute, ses ennemis à l'affût.
Pour opérer une révolution totale dans la façon de penser la politique du pays, afin de sortir de l'économie de marché, de la mondialisation et d'intégrer l'urgence écologique, elle va proposer 200 projets de réforme pour une société plus juste.
Mais, avant même de pouvoir commencer, c'est d'abord dans une lutte acharnée contre ses adversaires politiques, qu'elle doit se jeter..

Note globale 7,40 7
Les experts 5,00 1
Membres 7,67 6
Collection Envie Critique
Extrait
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Extrait
Dernière critique tome du staff
Le pouvoir des innocents (Cycle III) T.3 7

Le pouvoir des innocents (Cycle III) T.3

Un homme qui s'endort, une enfant sur l'épaule, une prothèse en plastique, qui lui sert de guibole.C'est dans ces instants-là, qui sont d'humanité, que l'on comprend mieux et que l'on apprécie le travail de Luc Brunschwig.Ce scénariste éclectique, qu'il s'exprime au travers de BD de SF, policières ou sociales, nous parle toujours de l'âme humaine.Dans cette série, ou plutôt ce trio de quintuples a...

Lire la critique de Le pouvoir des innocents (Cycle III) T.3

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
mattos

Commentaires (0)
Laissez un commentaire