8

Critique de Bouncer #9

par vedge le ven. 17 janv. 2014 Staff

Rédiger une critique
Au fil des tomes Boucq et Jodorowsky ont su recréer la légende de l’ouest à travers un héros manchot sans peur et (presque) sans reproche.
Défendant la veuve et l’orphelin, son sens du devoir le met dans des situations dangereuses et inextricables dont seulement son grand courage et la chance l’aide à de sortir.
L’aide de son chien à trois pattes dans ce dernier tome des aventures du pénitencier maudit sera en l’occurrence décisive.
Le dessin est somptueux rendant parfaitement, par un trait noir assuré, parfois hachurés, la grandeur des paysages, la dureté et la petitesse d’âme des personnages.
Les couleurs semblent surchargés de soleil dans des paysages arides et craquelés, remplacés ensuite par des nuits d’encre, illuminent et densifient le récit.
Cette série sait faire revivre l’épopée du Far West dans ce qu’elle a de grand et de sauvage.
Une série à conseiller, avec un tome 9 qui tient ses promesses.

En bref

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (1995)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Bouncer
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire