6

Critique de Warship Jolly Roger #1

par vedge le mar. 20 mai 2014 Staff

Rédiger une critique
John Tibérius Munro, ex commandant de la flotte, profite d’une mutinerie pour s’évader avec trois autres personnes d’une prison où il purge, à tort, une peine d’environ 170 ans pour avoir assassiner des civils.
Une fois cette évasion faite, il ne leur reste qu’une issue pour survire : devenir pirates intergalactiques.
D’ailleurs, le « Jolly Roger » du titre est le surnom du drapeau noir pirate.
L’histoire est menée tambour battant, sans temps mort, avec un scénario dense et des personnages qui prennent peu à peu leur place et de l’épaisseur.
Le dessin est intéressant, dans le mouvement et les ambiances rougeoyantes de violence à peine contenue, ou celles plus brunes de présentation des planètes ou univers rencontrés.
Dans le passage ou le vaisseau traverse la structure pour aboutir à la Garden-party du président, on a par contre des difficultés à bien saisir les proportions comparées des conduits, des vaisseaux et des personnages.
De la même façon l’impasse sur l’explication de la prise en main réelle du vaisseau amiral laisse sur sa faim.
Au global une nouvelle série qui démarre fort, avec juste ce qu’il faut d’aventures, de dépaysement et de mystère autour de l’enfant qui accompagne Munro pour donner envie de poursuivre le voyage en piraterie.

En bref

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2307)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Warship Jolly Roger
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)