7

Critique de Complainte des landes perdues #9

par vedge le dim. 20 déc. 2015 Staff

Rédiger une critique
Premier tome du troisième cycle de la Complainte des Landes perdues, cette BD nous amène à rencontrer une nouvelle dynastie, son ascendance et sa descendance, en droite lignée ou non.
On suit ainsi les aventures d’un jeune homme au cœur pur, héritier malgré lui d’une lourde hérédité.
Son destin peine à le conduire jusqu’à son illustre père.
Le dessin, plus doux et plus féminin, accentué par une mise en couleurs tout en nuances, porte un récit qui semble pour l’instant assagit, plus romantique que guerrier.
L’atmosphère ésotérique, druidique, à la fois mystérieuse et parfois malfaisante de la saga est bien là.
La question centrale reste posée, l’amour est-il au cœur du mal ou le mal au cœur de l’amour, mais encore une fois les deux semblent étroitement liés.
Pas de réponse définitive, mais à travers les légendes qui se créent entre brumes et mers, au long des landes froides et ventées, c’est l’éternelle lutte du bien contre le mal qui nous est contée.
Chacun y prend sa place, pion ou pièce maîtresse.
Le scénariste qui tire les ficelles, au gré des dessinateurs de talent qui ont œuvré sur la série, a su créer un mythe, une saga sensible et envoutante, dont le lecteur ne peut que subir et apprécier l’enchantement.

En bref

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (1965)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Complainte des landes perdues
Boutique en ligne
14,00€
Boutique en ligne
14,00€
Boutique en ligne
14,00€
Laissez un commentaire