Complainte des landes perdues

Heroïc-Fantasy

La guerre entre Obla et les clans éclata. Obla mourut, laissant un fils comme héritier: Bedlam... Mais un jour, le fils de Laetitia, Wulf Le Loup Blanc, arriva avec son armée pour réclamer son bien. Bedlam proposa une trève, que Le Loup Blanc accepta. L’Eruin Dulea retrouva la paix. Wulf se maria avec Lady O’Mara et ils eurent une fille, Sioban. Mais Bedlam reprit les hostilités et cette guerre se termina lors de la bataille de Nyr Lynch qui vit Wulf tué par la sorcellerie de Bedlam. Le champ de bataille devint Les Landes Perdues, un endroit maudit. Depuis ce temps, une prophétie doit s’accomplir: "Le jour où les arbres de vérité refleuriront, ce qui est mort en ces terres revivra. Un chant s’élèvera alors. Et celui qui l’entendra pourra reprendre la lutte contre l’usurpateur."

Note globale 7,63 102
Sanctuary 7,00 2
Membres 8,25 100
  • 54
  • 1016
  • 16
  • 0
  • 0
Collection
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Dernière critique globale du staff
Complainte des landes perdues 7

Complainte des landes perdues

Cette série est une des série indispensables dans une BDthèque (enfin les 4 premiers). Le scénario est envoûtant et complexe. La plupart des personnages oscillent entre le bien et le mal. Les dessins de Rosinski sont splendides. J'avoue ne pas comprendre le choix de Dufaux d'avoir repris un 2e cycle. On peut s'arrêter au 1e cycle et se passer des 2 dernier...

Lire la critique de Complainte des landes perdues

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Complainte des landes perdues

la 1ère série est un classique de la BD. La deuxième série est tout aussi exceptionnelle et encore plus tournmentée. La sortie du 3ème tome est une excellente...

Lire la suite

Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre

Commentaires (0)
Laissez un commentaire