7

Critique de La geste des chevaliers dragons #22

par ginevra le ven. 1 juil. 2016 Staff

Rédiger une critique
Chronologiquement, ce tome se place entre le 7 (Revoir le soleil) et le 16 (La Déesse). Comme son titre le laisse supposer, l'action se déroule dans le grand nord glacé où un mur gigantesque protège les territoires habités des incursions sporadiques de créatures du Veill. Si l'on en croit la légende, un dragon était apparu il y a 2000 ans avant d'être détruit par une armée d'hommes. Personne ne sait pourquoi les attaques des créatures du Veill continuent sans dragon! C'est ce que s'efforce de découvrir l'ordre des chevaliers dragons de la porte du Nord composé de 2 membres ; la matriarche et le chevalier Mathilde. Encore un album de qualité dans cette longue série, même si Ange semble avoir lorgné du côté du Trône de Fer (A Game of Thrones) avec immensités glacées séparées des autres territoires par un grand mur où résident des familles de soldats ayant prêté serment de demeurer sur place pour 7 générations. Mais c'est peut-être un hommage totalement assumé par les auteurs. Côté graphismes, Alexe nous présente des personnages expressifs malgré leur rudesse… et une splendide image d'un gigantesque dragon pris dans la glace. Beaucoup de non-dits font que je déconseille la lecture de ce tome pour découvrir la série. Pour bien le comprendre, il faut connaître les bases de cet univers.

En bref

7
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2071)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La geste des chevaliers dragons
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)