7

Critique de Wonder Woman #1

par Blackiruah le mar. 7 août 2012 Staff

Rédiger une critique
Quand je pense à Wonder Woman, je visualise tout de suite la jolie dame brune en culotte bleue, haut rouge et son lasso. Bref, un personnage qui ne m’a jamais intéressé tant le visuel kitch me repoussait. Mais la qualité du reboot de DC m’a poussé à découvrir ce premier tome édité par Urban, et encore une fois, la lecture a été surprenante.

Dans ce tome, on suit les péripéties de Zola, un petit bout de femme qui se retrouve subitement attaquée par des bêtes mythologiques. Mais aidé par Hermes –le dieu messager-, ce dernier la téléporte auprès de Wonder Woman qui va devenir sa protectrice. Zola va alors se retrouver immergée au cœur des mythes grecs.

On aurait pu croire à travers la couverture que nous allions lire du Wonder Woman bourrin à souhait, mais non, on en est finalement très loin. Azarello a eu la bonne idée de plonger son récit dans la mythologie grecque. Ainsi, il s’amuse à livrer sa propre version de ces divinités tant connues, et nous propose sa vision des origines de Wonder Woman. On se laisse porter agréablement par le récit, qui est astucieusement ponctué de rebondissements, permettant de garder la lecture dynamique. Chose étonnante : l’histoire n’est pas centrée sur Wonder Woman mais met plutôt en relief tout l’univers mythologique, idée appréciable quand on aime la mythologie comme moi.

Côté dessin, Cliff Chiang s’en sort correctement. On apprécie les designs des différents personnages notamment ceux des dieux où le mélange entre l’épique et le réalisme est bien dosé et adapté aux récits donnant un charme particulier à la série.

Pour cette édition, ce tome édité par Urban Comics est sur la lignée de sa gamme « Renaissance » avec juste quelques bonus en fin de tome : notamment des recherches sur les couvertures et sur les personnages.

Donc, ce premier Wonder Woman post Reboot tient toutes ses promesses : d’une part, Azarello inclut astucieusement son récit dans un univers mythologique moderne permettant de confronter notre héroïne à des personnages à sa hauteur, et, d’autre part, grâce à un dessin de Cliff Chiang dynamisant agréablement le récit. Une histoire que je conseillerais à tout le monde tant l’aspect kitch de Wonder Woman est totalement absent et dont l’aspect mythologique est omniprésent dans ce récit.

En bref

7
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (476)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Wonder Woman
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire