7

Critique de Batwoman #1

par Blackiruah le sam. 15 sept. 2012 Staff

Rédiger une critique
Suite à un volume exceptionnel introduisant la nouvelle Batwoman, on avait hâte de découvrir ce premier tome de la collection Renaissance d’Urban Comics. Toutefois, une question plane sur cette série : sera-t-elle aussi bonne que la précédente sans la présence de Greg Rucka, parti chez Marvel entre-temps ?

A travers ce premier arc, nous suivons les aventures de Batwoman rejointe par sa cousine, qui se révèle être Flamebird, enquêtant sur des enlèvements d’enfants par un étrange spectre. En parallèle, une mystérieuse section des Etats-Unis nommée D.E.U.S. souhaite démasquer notre héroïne qui entretient une relation amoureuse avec l’agent Maggie Sawyer.

On redoutait l’absence de Greg Rucka et malheureusement, on la ressent très fortement. Cet arc souffre décidemment de la comparaison car le scénario est finalement bien trop simple. Gérés par J .H. Williams III, aidé par W. Haden Blackman, les évènements s’enchaînent sans surprise, et, en plus, certains éléments ne sont pas clairs ou abordés trop vites. Mais attention, le titre en soit est loin d’être mauvais car on se laisse tout de même happer par les péripéties de Kate et sa romance qui ne la laisseront pas de tout repos.

La véritable force de ce titre reste toujours la partie graphique toujours aussi énorme de J.H. Williams III. On a le droit à des découpages de page impressionnants et magnifiques avec toujours ce traitement incroyable cinématographique des passages d’action qui montrent que cet artiste est juste un pur génie. A l’aide de ses différents traits de dessins, il arrive à durcir le ton d’une scène, ou bien les rendre plus vivantes et parfois même les rendre érotiques. Cet homme fait des miracles avec ses dessins.

Niveau édition, on revient à un volume plus classique : se classant dans la lignée des volumes « Renaissance » précédents avec six chapitres, du papier glacé permettant de vraiment apprécier les illustrations. Quelques bonus sont à découvrir en fin de volume.

Ce tome de Batwoman de l’ère Renaissance reste une bonne lecture pour tout fan de l’univers de Gotham et mérite vraiment le coup d’œil rien que pour le travail d’orfèvre de J.H. Williams III qui nous livre des illustrations sensationnelles : une vraie œuvre d’art. Le défaut dommageable de ce titre est qu’il lui manque juste un bon scénariste, et on aurait eu une série géniale en tout point.

En bref

7
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batwoman
8
Batwoman T.2

Batwoman T.2 Staff

Lire la critique de Batwoman T.2

8
Batwoman T.0

Batwoman T.0 Staff

Lire la critique de Batwoman T.0

Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire