8

Critique de The Sword #1

par Le Doc le dim. 16 mars 2014 Staff

Rédiger une critique
Près de sept ans après le dernier volume de "Girls", les éditions Delcourt proposent à partir de ce mois "The Sword", la dernière maxi-série en date réalisée conjointement par les frères Joshua et Jonathan Luna (qui ont développé depuis chacun de leur côté leurs propres comics, "Whispers" pour Joshua et "Alex + Ada" pour Jonathan).
La publication U.S. de "The Sword" s'est étalée d'octobre 2007 à mai 2010. La saga est découpée en 24 épisodes compilés en librairie en quatre albums.

Pour ma part, je découvre le travail en creator-owned des frères Luna avec cette série. Je ne connaissais à ce jour que leur travail artistique, par le biais de leur seule incursion à ce jour dans le Marvel Universe, "Spider-Woman : Origin" de Brian Michael Bendis. Et ce premier tome de "The Sword" s'est révélée être une lecture très accrocheuse.

Adolescente paraplégique, Dara Brighton est une étudiante et aspirante artiste de talent qui mène une vie familiale et sociale épanouie. Ce bonheur prend fin lorsque trois inconnus débarquent un soir pour réclamer au père de Dara, qu'ils semblent connaître, le retour d'un mystérieux glaive. La confrontation prend un tour fatal et la jeune fille ne doit la vie sauve qu'à un plancher qui s'effondre. Sous la maison, Dara découvre ce fameux glaive et expérimente instantanément ses incroyables pouvoirs lorsque ses blessures guérissent et qu'elle se dresse miraculeusement sur ses jambes...

C'est le point de départ d'une fuite en avant mouvementée qui amènera Dara à s'interroger sur le passé de son père et qui la verra affronter mercenaires, forces de l'ordre, agences gouvernementales et cet étrange trio prêt à tout pour récupérer le glaive.

De par sa construction, le récit est particulièrement prenant. Les frangins ne consacrent que quelques pages à la vie quotidienne de leurs personnages principaux et réussissent tout de même, par petites touches subtiles, à les rendre rapidement attachants. Ce qui rend d'autant plus fort le déferlement de violence qui s'ensuit. Alors que Dara s'interroge et se remet difficilement du choc, des forces complotent contre elle. Ce climat de tension et de paranoïa est bien géré, tout comme la révélation progressive des pouvoirs du glaive séculaire, propice à des scènes d'action bondissantes.
Ce volume introductif est dense et pas avare en rebondissements et en révélations...ce qui est tout de même un risque pour les épisodes suivants. En effet, le chapitre 6 révèle déjà les origines du glaive...une narration un peu plus décompressée est alors à craindre pour les prochains chapitres, mais pour le moment, cette histoire mêlant thriller et mythologie commence sous de très bons auspices. Le rythme est soutenu, la caractérisation est de qualité, les dessins ont leurs forces (action dynamique, ambiances palpables) et leurs faiblesses (les arrière-plans sont souvent un peu vides, ça manque de décors)...bref, tout cela donne envie de suivre Dara dans sa quête vengeresse.

Rendez-vous en décembre pour le tome 2 !





En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (535)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Sword
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire