9

Critique de Batman Eternal #1

par Blackiruah le mar. 10 mars 2015 Staff

Rédiger une critique
L’univers Batman est fortement décliné chez DC Comics. Batman, Detective Comics, Batman et Robin, Batgirl… Ce n’est pas moins d’une grosse douzaine de séries qui décline tout l’univers de Gotham à travers tous ses héros. Pourtant, DC Comics crée une nouvelle série, « Batman Eternal », qui connait aux Etats Unis une parution particulière : elle est hebdomadaire ! Rassemblant un grand nombre de scénaristes qui ont travaillé sur les séries de l’univers Batman new 52, va-t-elle arriver à se faire une place parmi toutes ses séries sœur ? Telle est la question.

A ma grande surprise, Batman Eternal est une série très ambitieuse qui amène un vrai changement dans l’univers. Dès le début, Jim Gordon est impliqué dans un grave accident qui entraine un grand nombre de blessés et morts. Conséquence, le commissaire va être jugé.
Fort de cette absence, un ennemi historique de l’univers de la chauve-souris va en profiter pour annoncer son retour et provoquer une guerre de gangs à grande échelle. Mais bien sûr, Batman et compagnie vont lutter contre cette situation chaotique…

Je commençais à perdre espoir avec la franchise Batman qui commençait à me lasser. Mais « Batman Eternal » est un vrai coup de pied dans la fourmilière. Il faut féliciter les scénaristes James Tynion IV, Tim Seeley, Ray Fawkes et John Layman (le tout chapeauté par Scott Snyder) qui envoient du lourd dès les premières pages. Attention, il n’y a point d’originalité dans la narration mais les idées amènent du piquant et du sensationnel. Bien épicé par un rythme endiablé, le récit prend des allures de blockbuster, et les annonces surprises tombent chapitre après chapitre. Autre point fort, la série exploite la quasi-totalité des héros de Gotham de manière non superflue. Chacun participe à des enquêtes amenant des genres différents allant de l’enquête classique, musclée, à des passages comiques ou magiques. Au sortir de ce 1er volume, on ne peut que dire une chose : c’est riche et c’est de qualité !

Graphiquement, plusieurs artistes se relaient, c’est globalement de bonne facture. Jason Fabok marque les esprits par ses premiers chapitres sublimes donnant le ton à cette série ambitieuse. Les autres suivent le pas même si j’ai trouvé un petit Dustin Nguyen.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu autant de plaisir à lire du Batman récent ! « Batman Eternal » est la machine de guerre qui vient à point nommé. Intense, nerveux, passionnant et bien illustrés, les amateurs du héros seront enchantés de lire de telles frasques.
Reste que je conseillerai aux nouveaux lecteurs de découvrir avant d’autres œuvres de l’univers de la chauve-souris avant de lire ce titre tant l’univers est vaste. Et franchement, c’est le point fort de cette série alors faites-vous plaisir !

En bref

L’univers Batman est fortement décliné chez DC Comics. Batman, Detective Comics, Batman et Robin, Batgirl… Ce n’est pas moins d’une grosse douzaine de séries qui décline tout l’univers de Gotham à travers tous ses héros. Pourtant, DC Comics crée une nouvelle série, « Batman Eternal », qui connait aux Etats Unis une parution particulière : elle est hebdomadaire ! Rassemblant un grand nombre de scénaristes qui ont travaillé sur les séries de l’univers Batman new 52, va-t-elle arriver à se faire une place parmi toutes ses séries sœur ? Telle est la question. A ma grande surprise, Batman Eternal est une série très ambitieuse qui amène un vrai changement dans l’univers. Dès le début, Jim Gordon est impliqué dans un grave accident qui entraine un grand nombre de blessés et morts. Conséquence, le commissaire va être jugé. Fort de cette absence, un historique de l’univers de la chauve-souris va en profiter pour annoncer son retour et provoquer une guerre de gangs à grande échelle. Mais bien sûr, Batman et compagnie vont lutter contre cette situation chaotique… Je commençais à perdre espoir avec la franchise Batman qui commençait à me lasser. Mais « Batman Eternal » est un vrai coup de pied dans la fourmilière. Il faut féliciter les scénaristes James Tynion IV, Tim Seeley, Ray Fawkes et John Layman (le tout chapeauté par Scott Snyder) qui envoient du lourd dès les premières pages. Attention, il n’y a point d’originalité dans la narration mais les idées amènent du piquant et du sensationnel. Bien épicé par un rythme endiablé, le récit prend des allures de blockbuster, et les annonces surprises tombent chapitre après chapitre. Autre point fort, la série exploite la quasi-totalité des héros de Gotham de manière non superflue. Chacun participe à des enquêtes amenant des genres différents allant de l’enquête classique, musclée, à des passages comiques ou magiques. Au sortir de ce 1er volume, on ne peut que dire une chose : c’est riche et c’est de qualité ! Graphiquement, plusieurs artistes se relaient, c’est globalement de bonne facture. Jason Fabok marque les esprits par ses premiers chapitres sublimes donnant le ton à cette série ambitieuse. Les autres suivent le pas même si j’ai trouvé un petit Dustin Nguyen. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu autant de plaisir à lire du Batman récent ! « Batman Eternal » est la machine de guerre qui vient à point nommé. Intense, nerveux, passionnant et bien illustrés, les amateurs du héros seront enchantés de lire de telles frasques. Reste que je conseillerai aux nouveaux lecteurs de découvrir avant d’autres œuvres de l’univers de la chauve-souris avant de lire ce titre tant l’univers est vaste. Et franchement, c’est le point fort de cette série alors faites-vous plaisir !

9
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman Eternal
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Laissez un commentaire