7

Critique de Northlanders #3

par Blackiruah le mar. 12 mai 2015 Staff

Rédiger une critique
La série anthologique sur les vikings nous revient avec un dernier volume centré sur la région qui nous concerne le plus : l’Europe.

Cet album est composé de 3 récits principaux accompagnés de 2 petits plus anecdotiques.

Attardons nous plutôt sur les chroniques importantes. La première narre la lutte d’un forgeron en furie contre l’église chrétienne qui colonise de plus en plus de terres nordiques. Brian Wood a choisi de faire un récit fantastique. Il évoque les dieux et les monstres de la mythologie viking sans toutefois les ancrer dans la réalité mais un évènement va faire basculer le tout dans l’irréalité. Le choix étrange tranche avec tous les autres récits et se révèle assez perturbant car on perd l’aspect documentaire de la série. Néanmoins, c’est la manière choisie pour l’auteur pour montrer la lutte des autochtones pour préserver leur culture face au cannibalisme christianique. L’aspect graphique reste de qualité avec un encrage gras amenant un ton sombre (parfois angoissant) et des proportions souvent étranges renforçant l’aspect fantastique.

Le second récit est de loin mon coup de cœur. On y voit l’attaque des vikings à Paris où des milliers de guerriers nordiques sont retenus par un important point stratégique très bien défendu. Conséquence : état de siège. Cet arc est passionnant du début à la fin. Evidemment le fait que ça soit à Paris y fait beaucoup, mais le rythme soutenu et le chef des assaillants qui pose ce défi en haute estime sont d’autres éléments qui rendent cette saga ensorcelante. Prêt à tout pour vaincre les parisiens, Mads (le leader viking) sera tellement obsédé qu’il sera prêt à donner de son corps pour permettre à ses troupes d’avancer. Le style graphique est d’ailleurs anguleux et rustres faisant ressortir l’aspect brut des conflits et des protagonistes. La conclusion est à la hauteur du récit le rendant d’autant plus marquant. A noter que la religion chrétienne est aussi présente des deux côtés montrant déjà l’acceptation de cette culture par les guerriers nordiques.

Le dernier récit se concentre sur la gestion de la peste par un village viking qui décide de s’isoler pour endiguer la catastrophe. Ce récit aborde bien des aspects. Tout d’abord, il traite de la gestion de cette maladie qui fut catastrophique, mais aussi de la place de la femme dans cette société nordique ainsi que celle de l’église chrétienne qui a un rôle bénéfique apportant savoir et science à un village qui en avait cruellement besoin. Reste que les décisions ne seront pas appréciées de tous, créant une scission dans la communauté, entrainant une situation cauchemardesque. Brian Wood prend son temps pour faire monter la tension et décrire avec attention les conditions de vies de nos héroïnes (une veuve et sa fille) invivables. Le style réaliste facilite notre immersion vers cette histoire cruelle qui montre la dure réalité de cette ère face à une maladie intraitable.

Les bonus amènent toujours son lot d’informations et sur les us des vikings faisant de « Northlanders » une série documentaire au sujet de du mythe qui entoure ce peuple.

Ce dernier volume est donc réussi en grande partie à travers ces différentes histoires qui ont pour fil rouge la religion. Pour conclure sur cette série, je reste toujours assez frustré que « Northlanders » ne soit pas une grande saga sur les vikings, mais l’auteur a préféré une formule anthologique qui permet d’aborder un grand nombre d’aspects de cette culture. Toutes ne sont pas de la même qualité mais l’œuvre, dans son ensemble, vaut le coup d’œil pour le peu qu’on s’intéresse à cette culture. A noter que la série fait office de bons compléments pour les amateurs de la série TV « Viking » assurant une meilleure connaissance de ce peuple pour le moins farouche… mais pas uniquement !

En bref

7
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Northlanders
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Laissez un commentaire