6

Critique de Invincible #16

par Blackiruah le lun. 28 sept. 2015 Staff

Rédiger une critique
La saga « Invincible » se poursuit après le surprenant changement de Statu Quo de notre héros devenu un criminel aux yeux de tous alors que ses ambitions restent nobles. Va-t-il pouvoir se lancer dans cette quête pour améliorer la vie des terriens ? Pas vraiment à vrai dire…

Car ce seizième volume va revenir sur la problématique viltrumite, où le conflit s’était conclu sur un étrange accord. Lors de son retour dans la coalition, Nolan annonce l’issue de cette guerre. Mais leur chef, qui n’est autre qu’Allen, ne va pas apprécier cette nouvelle et va décider d’aller sur la Terre pour mettre fin à ce peuple d’une manière peu rassurante… qui ne plaira pas à Invincible.

Décidément, Rober Kirkman aime changer à tout moment la situation de son univers. Alors qu’il avait réussi à amener une direction très intrigante, ce retour sur les viltrumites est vraiment dommage. Du moins, j’ai trouvé que cela arrivait trop tôt. J’aurais préféré que l’auteur creuse autour de la décision de Mark de s’associer avec Dinausorus mais là c’est à peine aborder, petite déception.
Cela dit, l’alternative reste intéressante. Nous découvrons donc notre héros se confronter à ce nouveau conflit dont les ennemis ne seront pas forcément ceux qu’on pouvait attendre. Chose appréciable dans cette série tout le déroulé suit une certaine logique installée tout le long de la série. Ainsi la réaction d’Allen n’est pas insensée dans son contexte, les propos d’Oliver (qui fait son retour) non plus, même s’ils condamnent (potentiellement) tous les terriens…
Mais Mark aidé par les viltrumites vont s’opposer à eux amenant une issue tragique pour notre héros, mais ça vous le comprendrez en le lisant.
A noter que l’auteur enrichie encore son récit en ajoutant une mystérieuse intrigue qui semble très importante vu le final de cet album.

Graphiquement, on est sur 2 tons différents. Cory Walker, le dessinateur originel, revient en petite forme. Son travail n’est pas franchement agréable à l’œil, les corps sont légèrement difformes, non reconnaissables d’une case à l’autre. C’est encore pire avec les splash pages où les défauts piquent la rétine. Fort heureusement, Ryan Ottley revient très vite et livre toujours ce travail somptueux qui bonifie amplement la série. Sa mise en scène très iconoclaste est parfaite pour cette série qui fait du bien au genre.

Niveau édition, la tradition se poursuit avec une introduction de qualité et le carnet de croquis commenté par les auteurs en fin de volume. Il reste dommage que le fond est de moins en moins intéressant dans ce dernier bonus vu que les auteurs ne font que se complimenter gratuitement…

Bien que « Invincible » ne creuse pas plus dans une direction prometteuse, ce nouveau volume revient plus dans le classicisme à travers une histoire plaisante qui va amener d’autres mystères. Comme tout au long de la série, c’est très dynamique avec un rythme soutenu où les évènements à grande échelle, actions iconiques, révélations et revirements de situation sont légions. Point de temps de s’ennuyer avec « Invincible » : c’est sa principale qualité, comme toujours.

En bref

6
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Invincible
7
Invincible T.23

Invincible T.23 Staff

Lire la critique de Invincible T.23

7
Invincible T.22

Invincible T.22 Staff

Lire la critique de Invincible T.22

Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire