3

Critique de X-Men #1

par Blackiruah le lun. 15 févr. 2016 Staff

Rédiger une critique
Peter Milligan est un auteur de qualité qui a scénarisé plusieurs œuvres brillantes (Hellblazer, Shade the changing man, Human target, etc.). Il a aussi marqué la franchise des mutants avec la série X-Statix réalisée avec Mike Allred qui bénéficie d’un plébiscite critique. Fort de ce nom, Panini décide de publier son run sur « X-Men » où il a officié du numéro 166 au 187.

Ce premier Deluxe propose la première moitié de son passage. L’équipe des X-men, dirigée par Havoc, va être confrontée à une menace étrange au nom de Golgotha qui rend fou les mutants au point de provoquer des émeutes meurtrières. L’enquête et la tracte de cette affaire va amener nos héros à révéler leurs mauvais penchants qui va bousculer la vie du groupe.

Bien que je sois un grand fan des X-Men, ce volume ne m’a guère convaincu.

Peter Milligan s’est concentré sur les personnages en les bousculant à travers des intrigues qui servent avant tout à mettre la zizanie dans les différents couples (et principalement autour de Gambit et Malicia qui vivent très mal le fait de ne pouvoir se toucher). Usuellement j’apprécie ce genre de récits, mais ici, les crêpages de chignons sont incessants et les réactions excessives sont légions au point de rendre les personnages, que j’apprécie dans l’ensemble, détestables. Les 2 premiers arcs ne fonctionnent pas pour ces raisons alors qu’il y a de bonnes idées pour rendre une meilleure copie.
Reste le troisième arc où les X-Men vont lutter en Afrique contre un scientifique fou qui menace indirectement le Wakanda (d’où la présence de Black Panther). Ce récit est plaisant, l’apparition du nouveau héros apporte une dynamique différente et sa relation avec Tornade n’est pas dénuée d’intérêt et non surjouée (contrairement à précédemment). Peter Milligan apporte aussi du fond sur Tornade en la replaçant comme la déesse africaine crainte de tous avant de rejoindre l’équipe de Charle Xavier. Bref, enfin une réussite dans ce volume.

Visuellement, Salvador Larroca livre un travail correct sans vraiment se transcender. On retrouve son style photo-réaliste usuel qui donne lieu à du bon et du moins bon. Notamment en termes de visibilité, le dessinateur n’est pas toujours inspiré rendant la lecture plutôt délicate (j’ai même eu l’impression qu’il ne savait pas ce qu’il dessinait lors de l’arc Golgotha) même si d’autres planches sont efficaces et plus réussies. Rien de transcendant au final.

L’édition deluxe reste une référence sur le marché mais nous ne pouvons être que déçus de ne pas avoir un éditorial de qualité. Avec cette équipe de X-men sans Cyclope et très peu de membres populaires, il est délicat pour un nouveau lecteur de comprendre les tenants et les aboutissants…

En somme, « X-Men – Golgotha » est une lecture décevante. Avec 2 arcs sur 3 ennuyeux, j’attendais bien plus de Peter Milligan qui ne semble pas à l’aise avec Havoc et consorts. Reste un dernier arc bien plus trépidant qui sauve les pots cassés : une lecture à réserver aux complétistes de la franchise des mutants et encore il y a bien mieux.

En bref

3
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (478)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de X-Men
7
X-Men T.1

X-Men T.1 Staff

Lire la critique de X-Men T.1

9
X-Men T.6

X-Men T.6 Staff

Lire la critique de X-Men T.6

Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire