8

Critique de Star Wars #6

par Le Doc le dim. 6 mars 2016 Staff

Rédiger une critique
Sixième livraison de la revue "Star Wars"...et cette première année (déjà!) de publication se termine par la fin des seconds arcs narratifs des séries de Jason Aaron et Kieron Gillen. Le début de la deuxième année sera marqué par la publication du premier crossover inter-titres, "Vador abattu", qui occupera le sommaire des numéros 7 et 8.

Mais en attendant...

"Star Wars 11 & 12" :

Luke Skywalker pensait trouver des réponses à ses nombreuses questions sur les Jedi sur Coruscant...mais il ne s'attendait pas à tomber sur un véritable trésor dans la collection personnelle d'un criminel Hutt de Nar Shadaa. Le Jedi en devenir ne peut hélas profiter de tout ce savoir à portée de main puisque Grakkus l'envoie braver une mort certaine dans son arène. Heureusement pour Luke, ses amis ne sont jamais très loin...

Dans la grande tradition du genre, nos héros, séparés au début de l'histoire, se retrouvent pour une dernière ligne droite qui, une nouvelle fois, ne lésine pas sur l'action. Jason Aaron a su tirer profit du style ultra-dynamique de Stuart Immonen et enchaîne les moments savoureux dans lesquels le dessinateur canadien s'en donne à coeur joie (le final aux accents "western" de l'épisode 11, la croustillante page 13 de l'épisode 12...). Ce deuxième arc a également été l'occasion de découvrir de nouveaux personnages (Sana, Kreel...), qui ont chacun une personnalité prometteuse et qu'il sera intéressant de retrouver au fil des mois.

L'ensemble est tout de même un poil décompressé, mais jamais ennuyeux et toujours très divertissant. Très agréable pour les mirettes aussi...dommage donc que Stuart Immonen quitte déjà le titre (pour passer sur un autre univers S.F; celui de la nouvelle série "Empress" de Mark Millar). Il est remplacé par Mike Deodato pour "Vador abattu" et Leinil Francis Yu pour l'arc suivant...

"Dark Vador 11 & 12" :

Kieron Gillen prend aussi son temps...un rythme un peu plus lent qui colle bien à l'atmosphère générale de la série du Seigneur Noir des Sith depuis le premier épisode. Le travail du scénariste britannique est assez subtil : il sait faire parler les silences de Vador, aidé en cela par le travail graphique de Salvador Larroca, et il cisèle aussi des dialogues plein de sous-entendus pendant les échanges avec l'inspecteur Tanoth. Et si le ton n'est pas à la rigolade, il n'oublie pas pour autant d'injecter une petite dose d'humour noir via les versions psychotiques de nos droïdes préférés.

Travailler pour Vador n'est pas une sinécure, Aphra le sait depuis leur rencontre...et les événements récents jettent une nouvelle ombre sur cette fragile alliance (ce que retranscrit idéalement Salvador Larroca dans son dessin dans les dernières pages).

Chacun suit son propre agenda, les pions se déplacent...et vu le titre du crossover, le Seigneur Vador aura fort à faire dans les prochains mois.


Ce sommaire est complété par une partie éditoriale qui revient sur le travail de l'illustrateur Adi Granov, qui signe de nombreuses couvertures pour "Star Wars", et passe en revue l'équipe éditoriale des comics Marvel.







En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars
Boutique en ligne
5,50€
Boutique en ligne
5,50€
Boutique en ligne
5,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)