8

Critique de Tony Chu, détective cannibale #11

par Blackiruah le jeu. 8 sept. 2016 Staff

Rédiger une critique
Vu que le vampire n’est plus, John Layman va maintenant se concentrer sur les derniers mystères de cet univers, à savoir, que signifie l’apparition des étranges symboles dans le ciel ainsi que les dessous de la pire peine qu’il puisse exister dans une vie : l’interdiction de manger du poulet. Pour pimenter le tout, l’auteur nous avait teasé un décès important, il va ainsi jongler avec le tout pour nous amener sur le droit chemin du savoir.

Notre petite dose semestrielle de « Tony Chu » revient pour un volume qui va enfin dévoiler des faits jusque-là inexpliqués. Mais pour cela, John Layman décide d’articuler le tout à travers la confrontation entre Tony et Mason Savoy, relation qui va connaitre une évolution très tendue. De cette manière, le lecteur comprend petit à petit l’envers du décor, du moins, de manière cryptique puisque les auteurs en gardent encore sous le pied.
Pour le reste, on retrouve du « Tony Chu » pur avec cet univers complètement délirant avec son humour décoiffant ponctuées de scènes d’action amusantes. C’est du solide.

Je vais être honnête, je suis un grand fan de Rob Guillory. Sa patte graphique est un atout majeur au titre où ses personnages déformés ainsi que ses designs sortis de nulle part prennent toute leur ampleur dans cette série. Chaque planche attise le sourire grâce aux auteurs qui s’amusent, une nouvelle fois, à placer des petites blagues un peu partout. Ajoutons des poses souvent caricaturales et des scènes d’action fluides et exagérément dynamique. Ça vous donne un comic-book très fun à lire et à regarder.

En somme ce nouveau volume de « Tony Chu » est dans la lignée de la série, fun, bien construite avec la particularité d’initier le chemin final vers les derniers mystères de la série. Cerise sur le gâteau : le cliffhanger est encore une fois complètement fou ! Comme quoi, cette série est vraiment excellente malgré mon petit pincement pour cet univers… Bah oui, snif… Ils n’ont pas de poulet les pauvres !

En bref

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (478)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Tony Chu, détective cannibale
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire