5

Critique de Captain America #7

par Blackiruah le lun. 12 sept. 2016 Staff

Rédiger une critique
Captain America est mort ! Vive Captain America ? En tout cas, cela fait un an (dans la temporalité « marvelienne ») que Steve est mort, l’occasion pour Ed Brubaker (et l’éditeur) de faire le point à travers le fameux épisode 600.

Ce nouveau deluxe, assez maigre (4 numéros), du run de Brubaker s’articule principalement autour du maxi épisode qui célèbre avant tout le symbole de Cap. Mais d’abord, le scénariste l’utilise pour revenir sur le statut quo des différents protagonistes de sa saga.
Le lecteur verra comment ils vivent ce macabre anniversaire ainsi que les prémices au retour de Steve Rogers. Honnêtement, l’auteur fera le service minimum en remplissant tout juste le rôle de porte d’entrée pour un nouvel arrivant. Les autres pourront y trouver un peu plus de plaisir dans les petits récits hommages qui se focalisent sur différents aspects de l’ancien Captain America.
A vrai dire, je retiens surtout un épisode narrant une vente aux enchères (avec notamment le 1er comic book du héros amenant une dimension métaphysique au récit) qui montre à quel point le héros a marqué de nombreuses époques pourtant très différentes. C’est une jolie allégorie sur ce personnage qui aura touché les lecteurs de nombreuses ères.

Passé cela, ça reste assez convenu, le tout accompagné d’illustrations efficaces dans la lignée du style instauré par Steve Epting. Il reste cependant le dernier épisode dessiné par Gene Colan – numéro qui fut d’ailleurs récompensé par un eisner award en 2010- qui ancre cette histoire dans le genre horrifique. Ça tombe bien pour un récit de vampire, ça fonctionne à merveille.

Au vu des épisodes, il est judicieux de se demander pourquoi Panini Comics a publié cet album après la saga « Renaissance ». Ce choix étrange annihile tout suspens sur les épisodes de cet album et donc une partie du plaisir. L’éditeur a aussi le rôle de publier ses séries de manière à optimiser l’expérience de lecture… Malgré les progrès récents, il y a encore du chemin à faire au vu de la concurrence.

Au final, ce nouvel opus de « Captain America » reste anecdotique mais ravira tous les fans du soldat grâce à ce maxi numéro 600 qui dresse un portrait magnifique du héros sur bien des aspects. Dommage que les quelques révélations sur le run en cours soient caduques par la publication précédente de la saga « renaissance » car elles étaient astucieusement bien amenées… Tant pis, le volume reste nécessaire pour tous les possesseurs de ce run qui souhaite compléter la collection mais pas de panique la suite relèvera le niveau !

En bref

5
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (476)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Captain America
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire