7

Critique de The Wicked + The Divine #2

par Blackiruah le mar. 21 févr. 2017 Staff

Rédiger une critique
Alors que Lucifer mourut précédemment, Laura avait réussi à reproduire son pouvoir sur la dernière page. C’est avec cette image en tête que nous attaquons ce 2nd volume de « The wicked + the divine » qui se focalisera finalement sur d’autres éléments de la série.

En effet, pour l’instant, seul 10 divinités se sont révélées et afin de compléter le panthéon de dieux, deux nouvelles devront se révéler. De même, l’enquête, sur les faux assassinats par Lucifer, reprend de plus belle et permet de continuer notre découverte de cet univers pop et divin continuant ce comparatif entre les pop stars et les divinités antiques.

Néanmoins, ce volume reste porté par Laura qui voit son statut évolué que ça soit au sein des différents dieux mais aussi des fans : ses péripéties précédentes vont lui amener une certaine reconnaissance l’élevant tout doucement au rang de (petite) starlette. Il est d’ailleurs intéressant de voir son sentiment vis-à-vis de ce nouveau statut qui la désintéresse complètement car trop préoccupée par cette manifestation de pouvoir inopinée. Mais des révélations vont la bousculer mentalement, elle qui pensait être la nouvelle Lucifer, sera bien déçue par la tournure des événements…

Dans l’ensemble, cet album est moins palpitant que le précédent mais les auteurs parviennent à maintenir la flamme grâce à l’enquête principale, la manière dont les dieux réagissent aux deux ans d’existence et surtout le mystère derrière les derniers dieux non connus (mention spéciale à l’excellent « Prince »). Mais le finish de ce second volume est du grand art. Époustouflant, il bouleverse totalement le statu quo et amène son grand lot de questions et bien sûr, une folle envie de découvrir la suite.

Jamie McKelvie poursuit aussi son formidable travail visuel, et laisse une marque indélébile sur « The Wicked + the divine ». A vrai dire, il est même une des attractions principales tant son empreinte graphique marque le titre. Le trait épuré permet toujours à Matthew Wilson, le coloriste, de s’exprimer aussi avec talent et rendent parfaitement ce côté strass et paillette de la pop. Les compositions restent toujours originales même si certaines rappellent furieusement celles de leur passage sur le run de Young Avengers (qui fut un très bon souvenir au demeurant).

Accompagné de quelques bonus intéressants, ce second volume reste de bonne facture. Il poursuit le travail sur ce nouveau panthéon découvert à travers les yeux d’une fan attachante qui vit le tout d’une manière très… humaine au final. Reste qu’on en apprend toujours plus sur cet univers que j’apprécie et l’enquête amène de nouveaux éléments intrigants. Avec un finish de haute volée, j’ai hâte de découvrir la suite qui risque d’être renversante, à suivre !

En bref

7
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Wicked + The Divine
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Laissez un commentaire