9

Critique de The Wicked + The Divine #4

par Blackiruah le sam. 19 mai 2018 Staff

Rédiger une critique
Oui, oui , OUI ! Bon sang, il a fallu attendre 3 volumes pour voir ce que j’avais vu dans la série “Young Avengers” par le duo Kieron Gillen et Jamie McKelvie : une série bourrée d’idée, très fun à lire et dotée d’un rythme de lecture très soutenu et d’un visuel léché. Mais tous ces éléments manquaient à The wicked + the divine depuis le second volume, où la série pêchait par une trop grande décompression et le manque de l’artiste principal (lors du 3e album). Mais heureusement, le 4ème volume vient remettre les choses en place.

Et pour cause, Laura revient après sa soit disante mort et vient pour… casser des gueules ! Et surtout celles des divinités sous la tutelle d’Ananké ! Ainsi, toute la vérité nous sera révélée derrière tout le méli-mélo sur la disparition de l’héroïne et sur les plans de celle qui manipule tous ces jeunes dieux.

Kieron Gillen a enfin décidé de passer aux choses sérieuses et faire ce qu’il sait faire de mieux : intrigues tordues, actions, le tout dans une ambiance déjantée exploitant à fond la capacité des protagonistes. D’ailleurs, Laura, alias Perséphone, est loin d’être ridicule amenant des affrontements sacrément dantesques. Mais derrière ce florilège d’effets divins, le scénariste épaissit son intrigue semblant sous entendre une autre menace plus grande derrière les agissements d’Ananké, mais Laura n’en a que faire et cherchera avant tout à rendre justice.

Le retour de Jamie McKelvie ramène évidemment toute la magie visuelle de ce titre. Que ça soit dans le storytelling, dans les compositions, l’artiste reste toujours aussi original et son style toujours aussi propre et lisse instaure ce petit côté artificiel qui se marie à merveille avec ces soit-disants dieux, pastiches de nos pop-stars adulées.

Cela dit, après la lecture de ce 4ème volume, j’ai tout de même l’impression que les auteurs viennent tout juste d’introduire leur série. Pourquoi ? Kieron Gillen nous avait expliqué lors d’une interview* que leur série traitait avant tout de comment profiter d’une vie courte. Or, il n’en était quasiment pas question sauf lors du 3ème tome qui ralentissait finalement l’intrigue posée initialement. Mais la fin du volume ouvre justement la porte pour aborder de front ce sujet. C’était tout de même long, ils ont assurément perdu des lecteurs mais j’espère que le meilleur reste à venir.

Avec une édition toujours aussi sympathique qui accompagne le récit des différentes variants et différents processus créatifs, ce 4ème volume de “The wicked + the divine” est un véritable tour de force des auteurs qui rappellent qu’ils ont du talent à revendre.
Si vous avez laisser tomber la saga après le second ou le 3ème album, jetez-y un oeil : vous serez surpris. Sur la lignée des Young Avengers, ils ont su rallumer ma flamme, et je suis dorénavant impatient de découvrir la suite. Mission accomplie messieurs Gillen et McKelvie !

______________________________________________________________________
*ITW de Kieron Gillen / Jamie McKelvie / Matthew Wilson : https://www.comics-sanctuary.com/news/25707/interview-de-kieron-gillen-jamie-mckelvie-matthew-wilson-partie-1.html

En bref

Oui, oui , OUI ! Bon sang, il a fallu attendre 3 volumes pour voir ce que j’avais vu dans la série “Young Avengers” par le duo Kieron Gillen et Jamie McKelvie : une série bourrée d’idée, très fun à lire et dotée d’un rythme de lecture très soutenu et d’un visuel léché. Mais tous ces éléments manquaient à The wicked + the divine depuis le second volume, où la série pêchait par une trop grande décompression et le manque de l’artiste principal (lors du 3e album). Mais heureusement, le 4ème volume vient remettre les choses en place. Et pour cause, Laura revient après sa soit disante mort et vient pour… casser des gueules ! Et surtout celles des divinités sous la tutelle d’Ananké ! Ainsi, toute la vérité nous sera révélée derrière tout le méli-mélo sur la disparition de l’héroïne et sur les plans de celle qui manipule tous ces jeunes dieux. Kieron Gillen a enfin décidé de passer aux choses sérieuses et faire ce qu’il sait faire de mieux : intrigues tordues, actions, le tout dans une ambiance déjantée exploitant à fond la capacité des protagonistes. D’ailleurs, Laura, alias Perséphone, est loin d’être ridicule amenant des affrontements sacrément dantesques. Mais derrière ce florilège d’effets divins, le scénariste épaissit son intrigue semblant sous entendre une autre menace plus grande derrière les agissements d’Ananké, mais Laura n’en a que faire et cherchera avant tout à rendre justice. Le retour de Jamie McKelvie ramène évidemment toute la magie visuelle de ce titre. Que ça soit dans le storytelling, dans les compositions, l’artiste reste toujours aussi original et son style toujours aussi propre et lisse instaure ce petit côté artificiel qui se marie à merveille avec ces soit-disants dieux, pastiches de nos pop-stars adulées. Cela dit, après la lecture de ce 4ème volume, j’ai tout de même l’impression que les auteurs viennent tout juste d’introduire leur série. Pourquoi ? Kieron Gillen nous avait expliqué lors d’une interview* que leur série traitait avant tout de comment profiter d’une vie courte. Or, il n’en était quasiment pas question sauf lors du 3ème tome qui ralentissait finalement l’intrigue posée initialement. Mais la fin du volume ouvre justement la porte pour aborder de front ce sujet. C’était tout de même long, ils ont assurément perdu des lecteurs mais j’espère que le meilleur reste à venir. Avec une édition toujours aussi sympathique qui accompagne le récit des différentes variants et différents processus créatifs, ce 4ème volume de “The wicked + the divine” est un véritable tour de force des auteurs qui rappellent qu’ils ont du talent à revendre. Si vous avez laisser tomber la saga après le second ou le 3ème album, jetez-y un oeil : vous serez surpris. Sur la lignée des Young Avengers, ils ont su rallumer ma flamme, et je suis dorénavant impatient de découvrir la suite. Mission accomplie messieurs Gillen et McKelvie ! ______________________________________________________________________ *ITW de Kieron Gillen / Jamie McKelvie / Matthew Wilson : https://www.comics-sanctuary.com/news/25707/interview-de-kieron-gillen-jamie-mckelvie-matthew-wilson-partie-1.html

9
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Wicked + The Divine
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Laissez un commentaire