9

Critique de L'oeil de la nuit

par Le Doc le dim. 1 févr. 2015 Staff

Rédiger une critique
Après "La Brigade Chimérique", "L'Homme Truqué" et "Masqué", Le scénariste Serge Lehman pose une nouvelle pierre à sa mythologie super-héroïque en consacrant une série d'albums au Nyctalope, le héros à la vision nocturne créé par le prolifique écrivain Jean De La Hire en 1909. Premier super-héros français, Léo Saint-Clair a connu de nombreuses aventures puis sombra dans l'oubli avant d'être remis au goût du jour par des passionnés du genre, dont Lehman qui l'a mis en scène à plusieurs occasions dans ses oeuvres précédentes.

Initialement prévue pour avril 2014, la sortie de cet album a connu quelques démêlés suite à l'intervention d'un ayant-droit de Jean De La Hire. Quelques modifications ont donc du être apportées par l'auteur. Ainsi, Léo Saint-Clair se nomme maintenant Théo Sinclair, le Nyctalope est devenu le délicieusement pulp "Oeil de la Nuit" et le Radian-Z, élément mystérieux autour duquel tourne l'intrigue, est à présent le Mercur-X.

Les grandes lignes des origines du Nyctalope sont conservées et intégrées à un récit fascinant, une enquête policière d'une grande richesse qui mêle habilement les genres (thriller, science-fiction, fantastique) et les clins d'oeil. On continue par exemple de croiser des écrivains célèbres décrits comme les biographes de leurs créations (Gaston Leroux est celui de Rouletabille; Maurice Leblanc celui d'Arsène Lupin, et ainsi de suite...). Cette astuce (présente également dans les comics américains avec, entre autres, le duo Stan Lee et Jack Kirby qui se mettait en scène dans les pages de "Fantastic Four") permet à Lehman de faire de Jean De La Hire (renommé ici La Forge) un personnage central de son récit en faisant de lui un proche de Théo Sinclair. Dans la grande tradition des comics, un trauma personnel est à l'origine de la quête de Théo, jeune homme souffreteux qui partira à l'aventure pour retrouver les responsables de l'attaque qui laissera son père paralysé et après de nombreuses péripéties se découvrir de mystérieux pouvoirs.
Lehman tisse alors une aventure pleine de rebondissements et de mystères et jongle avec les références tout en conférant à cette "origin story" une vraie personnalité. C'est très bien écrit, admirablement documenté et agréablement caractérisé. Un soin particulier est apporté à l'entourage du héros en devenir à travers les portraits des ses amis La Forge et Marco, dont se dégagent rapidement un grand capital sympathie.

Inspiré par les feuilletonnistes du début du XXème siècle, Serge Lehman livre un premier album dense, superbement servie par la précision du trait de Gess, et qui mêle à la perfection figures historiques et émerveillement de l'imaginaire.
J'attends donc le deuxième tome prévu pour mi-2015 avec impatience.

En bref

9
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'oeil de la nuit
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)