9

Critique de Violence Action #1

par MassLunar le mer. 18 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Un job étudiant pas comme les autres pour une étudiante surtout pas comme les autres !

Parce qu'on ne peut pas toujours compter sur l'aide des bourses pour profiter tranquillement de ses études, il faut parfois se trouver un petit boulot à côté et en tant qu'étudiante en compta, Kei Kikuno, elle, n'a vraiment pas peur de se salir les mains pour financer ses études  !

Dans le même genre que The Fable, voici Violence Action , un titre si évocateur pour un nouveau thriller déjanté/barré avec son lot de tueries. Un régal pour les afficionados du genre qui apprécient particulièrement l'humour noir et les bonnes scènes d'action badass à souhait. 

Ce manga  introduit une antihéroine aussi mignonne qu'impitoyable qui brille par son charisme décomplexé à chacune de ses apparitions. Kei Kikuno, notre tueuse à gages, excelle dans son job ou entre deux contrats ( voire même pendant) elle n'hésite pas à potasser ses examens blancs. Agile et redoutable, Kei Kikuno est un personnage aussi fun qu'énigmatique qui a priori semble dénué de remords tout en ayant l'esprit léger. Comme le dit si bien Kikuno à un homme brisé désirant se venger, "il faut trouver une bonne raison de vivre aussi futile soit-elle". Des dialogues moralistes balancés entre deux tueries ce qui provoque un total décalage durant les confrontations face aux yakuzas. Mais derrière ce vernis de "candeur" , on devine forcément une personnalité peut-être un peu plus tourmentée bien que ce premier tome ne dévoile rien du passé de Kei.

C'est surtout à travers les relations avec les autres personnages que Kei dévoile un peu ses principes. Certes, c'est une tueuse mais ce n'est pas une sadique en puissance qui tue par cruauté et qui, d'une certaine manière , possèderait presque une sorte d'idéalisme un peu shonen qui encore une fois contraste délicieusement avec ce cadre cruel et féroce de mafia. Ainsi, outre son côté décalé, Violence Action est aussi un excellent titre de manga yakuza avec une ribambelle de personnages marquants et bien écrits à commencer par le Doc, un tortionnaire psychopathe qui possède pourtant une famille, un ex-comptable Yakuza qui va aider Kei à potasser ses exams ou encore un tueur obsédé par l'honneur armé d'un pistolet à clous. J'en passe et des meilleurs. 

Ce premier tome enchaîne donc les contrats et nous présente parfaitement notre mignonne tueuse avec quelques apartés autour de son quotidien étudiante et ses relations avec quelques autres élèves dont le timide Watanabe qui est fou amoureux de notre fatale héroïne. A l'écriture, Shin Sawada a parfaitement bien équilibrer humour burlesque et décalé avec un bon sens de l'action et de la fusillade façon yakuza. 

Violence Action se démarque aussi par le dessin de Renji Asai qui après avoir adapté la fable Le garçon et la bête change de registre avec brio dans ce seinen forcément plus réaliste dans ses décors urbain tout en captant à travers d'excellents doubles-planches le magnétisme de notre chère Kikuno. Les passages de dialogues tout comme les moments de fusillades sont bien ciselés et nous font passer un bon moment de lecture. 

Côté édition, la lecture s'est faite en service de presse mais on remarquera presque le même style graphique au niveau de la couverture qui rappellera aussi bien The Fable édité aussi chez Pika que les affiches détonnants des films de Tarantino. Un bon choix qui confirme le ton déjanté et violent de ce nouveau thriller.

A lire dans le même genre : The Fable  ou De nous, il ne restera que des cendres. 

En bref

C'est un coup de coeur pour ce nouveau début de thriller édité par Pika . Porté par une héroine fascinante, drôle et impitoyable, ce premier volume exposé allégrement notre chère Kikuno et ses contrats. Un thriller burlesque des plus prometteurs que je conseille à celle et ceux qui ont apprécier des titres seinen comme The Fable ou tout autre délire noir et décalé.

9
Positif

Une héroine atypique à la fois mignonne et redoutable dans un monde de yakuza sans scrupules.

Une ambiance urbaine particulièrement réussi transcendé par les apparitions de Kei Kikuno

Une suite de contrats qui expose efficacement ses personnages que ce soit les proches de Kikuno tout comme les personnages secondaires

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (356)
Autres critiques de Violence Action
Boutique en ligne
8,20€
Boutique en ligne
8,20€
Boutique en ligne
8,20€
Boutique en ligne
8,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (2)
  • MassLunar
    Staff

    FrEak Bonne lecture ! ;)

  • FrEaK
    Membre

    Merci MassLunar pour la chronique, elle me conforte dans mon envie de démarrer cette série !