Une vie : winston smith (1903/1984) 2 Simple

Biographie

Juin 1984. Un taxi dépose Anna Laurens au Grand Tetras, un hôtel de Saint-Véran, dans le Haut Queyras. Le propriétaire de l’hôtel a envoyé un courrier à sa mère, de la part d’un de ses pensionnaires, Winston Smith. Celui-ci a disparu il y a quelques semaines en montagne. À 80 ans passés, il vivait à l’hôtel depuis des années. Il avait remis au propriétaire une lettre pour elle au cas où il disparaîtrait. Mais cela fait 4 ans que la mère d’Anna est morte, elle est donc venue à sa place, intriguée par le message d’un homme qu’elle ne connaît pas et qui dit avoir bien connu sa mère autrefois. En entrant dans la chambre de Winston Smith, restée en l’état, elle découvre une malle cabine avec de nombreux souvenirs et photos. Et un manuscrit, intitulé Life. Le journal de Winston Smith écrit pour sa mère. Un manuscrit qui devrait répondre à toutes ses interrogations et qui commence en 1916, au collège de Lands Priors en Angleterre et se poursuit dans ce deuxième tome au prestigieux collège d’Eton.
« Derrière son apparente innocence enfantine se dissimulaient déjà les traits de l’homme en devenir, un être égoïste, comploteur, fourbe, perfide et menteur »

Une vie : winston smith (1903/1984) 2
Acheter
  • 19
  • 0
  • 0
Collection Shopping list Je vends
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Les autres tomes (4)
Présent dans :
Critiques
Une vie : winston smith (1903/1984) T.2

Une vie : winston smith (1903/1984) T.2 Staff

7

« Une Vie » est une autobiographie tourmentée d’un écrivain qui ne l’est pas moins. Il semble improbable si ce n’est impossible que tant de choses, dures, cruelles, violentes, aient pu advenir du fait ou par la faute de ce jeune garçon. Rien en grandissant ne semble présager une suite moins funeste à sa vie. Et ce récit, poignant de ces injustices provoquées et de leur impact est illustré de ma...

Lire la critique de Une vie : winston smith (1903/1984) T.2

Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire