Kaitaishinsho Zéro 1 Simple

aventure comédie fantastique

Située à mi-chemin entre la médecine et le fantastique, l'histoire de Kaitai Shinsho Zero raconte les aventures de Sotaro Narutaki, un jeune chirurgien surdoué qui parcourt le monde avec sa plantureuse assistante Momo. Ensemble, ils affrontent de terrifiantes créatures parasites et anthropophages, nommées Monstrovirus. Créés par une secte de sorciers, ces monstres menacent l’humanité. À l'aide d'un grimoire mystique appelé Kaitai Shinsho ou Traité de monstrovirologie, Sotaro prodigue ses soins en utilisant une épée pour scalpel. Au travers de leurs voyages, les deux protagonistes sont aussi à la recherche du mythique volume 0 qui, selon la légende, renferme le secret qui éradiquerait la menace que les Monstrovirus font peser sur le monde…

Kaitaishinsho Zéro 1
Acheter
  • 261
  • 11
  • 0
Collection Shopping list Je vends
Boutique en ligne
4,14€
Boutique en ligne
4,14€
Boutique en ligne
4,14€
Boutique en ligne
4,14€
Les autres tomes (8)
Critiques
Kaitaishinsho Zéro T.1

Kaitaishinsho Zéro T.1 Staff

7

Sous cette couverture fade et peu engageante se trouve en fait un shônen tout à fait sympathique et qui commence fort bien. Nous y suivons Sotaro, un "médecin", et son assistante Momo. Ils voyagent et soignent les gens touchés par des "monstrovirus", êtres qui les parasitent et prennent petit à petit le contrôle de leur corps. Il s'agit en fait de quelque chose de plutôt classique : même si le...

Lire la critique de Kaitaishinsho Zéro T.1

Kaitaishinsho Zéro T.1

Kaitaishinsho Zéro T.1 Staff

6

Sotaro fait partie des médecins occultes, les seules personnes capables d'affronter les Monstrovirus. Ces derniers sont des parasites se nourrissant de l'énergie vitale de leurs hôtes. Et pour accompagner Sotaro dans ses aventures nous avons Momo, sa charmante infirmière. Leur but ? Trouver le légendaire Kaitaishinsho Zéro. Les Kataishinshos "normaux" sont des grimoires magiques, sorte d'en...

Lire la critique de Kaitaishinsho Zéro T.1

Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire