9

Critique de Les Tortues Ninja #0

par Auray le mar. 9 juil. 2019 Staff

Rédiger une critique
Le vrai début d'une nouvelle ère

Le tant attendu tome zéro pointe son bout de nez dans toutes les bonnes librairies, ou sur commande avec un print exclusif sur le site Hi comics. Mais pour les plus jeunes d'entre-vous , ou ceux qui n'avaient pas suivi au fond de la classe, sachez qu'il s'agit d'une réédition des quatre premiers tomes parus à l'époque chez Soleil, mais pas que...

Car l'éditeur Hi Comics a mis les petits plats dans les grands pour cette réédition que l'on a du mal à retrouver à présent sur internet à prix décent, et qui est depuis longtemps en rupture dans toutes les librairies. Les premières différences par rapport à la précédente version se voient tout de suite dans ce solide omnibus cartonné que l'on peut voir par exemple chez Bliss. Par contre, la couverture est exclusive, elle est signée par le très bon Mateus Santolouco, et elle est juste terrible.

Bon, évidemment, il n'y aurait que ça, ceux qui avaient les précédentes éditions ne craqueraient pas. Mais ceux-ci vont y réfléchir à deux fois quand ils verront la qualité de la traduction de Benjamin Viette. Elle est bien plus pertinente, fluide et avec une mise à jour du vocabulaire utilisé aujourd'hui. Un exemple pour la route ? On lira dans l'ancienne version : « Ouais, mon gars, c'était grandiose ! Tu m'as fait sauter l'émail des ratiches ! ». Pour notre intégrale, on aura plutôt : « Ouah, mec, c'était épique ! Tu m'as carrément retourné ! ».

Les quatre premiers chapitres sont dessinés par Dan Duncan. Le scénario est quant à lui des désormais connus Kevin Eastman et Tom Waltz. Ils commencent évidemment la série avec tout de suite la particularité de ne pas faire comme tout le monde : les frères recherchent Raphaël qui était perdu avant même que le mutagène ne les rend plus humains. Du coup, on est tout de suite plus curieux du futur déroulement de la série.

Et, les présentations se poursuivent dans la suite, et ceux jusqu'au chapitre douze où l'on raconte surtout les autres vies antérieures des tortues, de maître Splinter ou encore de Shredder. Tout de suite, on se sent proche et acteur de cette nouvelle réunification de cette famille qui a tant souffert par le passé, tout en ramenant des nouveaux amis de confiance comme April ou Casey. Les dessins sont cette fois, essentiellement de Dan Duncan. Il a été aidé parfois de Mateus Santolouco ou de Kevin Eastman. Tout ça pour dire que ceux qui s'inquiètent côté dessin, on a toujours de la qualité : on reconnaît nos tortues, les scènes d'action sont toujours bien cadrées, et les émotions transparaissent par des poses bien choisies.

Enfin, les trois derniers chapitres sont d'Andy Kuhn, et entament ceux qui nous ont peut-être manqué dans le tome un pour se sentir concerné. On y retrouve les débuts d'Hob aux côtés de Slash, et surtout le lancement de la conquête de Léo par Shredder. On reste dans la continuité de la qualité montrée précédemment. Puis, on finit comme toujours par une galerie de couvertures alternatives.

Un investissement certes, de 49,90 euros, mais avec une totale refonte de la traduction qui change relativement la donne, même pour ceux possédant la version antérieure de ces titres. Rajoutez à cela une couverture exclusive par le grand Mateus Santolouco et un livre solide dans sa fabrication. Il ne manque que la pizza quoi, pour (re)découvrir les origines des Tortues Ninjas ! Quoi, il y a un bon de réduction fournie avec ? Non, je plaisante !

En bref

Un tome essentiel pour ne plus passer à côté des vrais premiers épisodes des tortues contant leurs débuts comme leur incarnation passée pour plus d'empathie pour vos tomes un à sept. La qualité est présente dans l'ensemble, tant dans le contenu que dans la fabrication, mais c'est surtout le travail sur la nouvelle traduction qui participe grandement à vous faire passer un merveilleux moment.

9
Positif

La nouvelle traduction

Une nouvelle chance offerte pour (re)découvrir le vrai début des tortues dans son ère moderne

La couverture de Mateus Santolouco

La solidité du livre

Negatif

L'investissement, car les droits de la licence sont élevés, sans compter la nouvelle traduction ou le rachat des anciens tomes et enfin, le prix de la nouvelle couverture. Monde cruel !

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (300)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Les Tortues Ninja
Boutique en ligne
49,90€
Boutique en ligne
49,90€
Boutique en ligne
49,90€
Boutique en ligne
49,90€
Laissez un commentaire