8

Critique de Orcs et Gobelins #6

par ginevra le dim. 4 août 2019 Staff

Rédiger une critique
Y-a-t-il pire qu'un gobelin?

Les orcs sont aussi engagés en tant que mercenaires par divers commanditaires… surtout ceux de la compagnie du Croc de Fer. Le capitaine Ayraak est envoyé par le khan de la compagnie en mission spéciale à la demande d'un chef de guerre gobelin. Avec son équipe, il devra délivrer le fils de ce chef d'une prison chez les elfes. Mission périlleuse sinon mortelle… on comptera les vivants à la fin car ce sera plus rapide!!

Si Nicolas Jarry est un scénariste familier de la fantasy et qui a plus d'une fois visité les Terres d'Arran, Jesús Hervás Millán me semble plus familier des univers de SF. Il n'empêche qu'il s'est parfaitement fondu dans l'univers de la série en créant des personnages marquants avec ses orcs aussi différents physiquement que mentalement. Ses elfes sylvains sont aussi blonds et bons guerriers que l'on pouvait s'y attendre. En revanche, le prisonnier gobelin est pire que tout ce que l'on pouvait craindre… Nicolas Jarry a dû bien s'amuser à le créer.

Un album qui offre un nouvel éclairage sur les orcs ici présentés comme de bons guerriers (on le savait déjà) et des compagnons fidèles.

En bref

8
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1535)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Orcs et Gobelins
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire