7

Critique de Kiss me at midnight #9

par Tampopo24 le sam. 28 mars 2020 Staff

Rédiger une critique
Le tome de la maturité

Pas de baisse de régime cette fois, au contraire j'ai beaucoup aimé ce tome qui parvient à allier le tournant série pris par l'histoire et l'humour des débuts. Il faut dire qu'on entre aussi dans le dernier quart de la série. Il est donc temps d'avancer.

L'autrice commence par régler ou du moins se lancer dans le passé de l'héroïne et sa relation avec ses parents adoptifs, enfin sa mère parce que le père brille par son absence... C'est un chapitre un peu douloureux mais nécessaire où finalement le drame n'est pas aussi important que je l'aurais cru même si je comprends que ça ait pu laisser des traces sur l'héroïne. En tout cas, j'ai aimé la bienveillance d'Aki qui va chercher de l'aide auprès de Kaede, et la maturité de Kaede qui décide de percer l'abcès de manière franche et directe. On ne tergiverse pas et ça fait du bien. Ils en ressortent tout d'eux grandis, dans leur relation et individuellement, Kaede n'étant vraiment plus juste cet amateur de fesses des débuts, mais un garçon droit et honnête sur qui on peut compter.

Forcément, cela allait impacter sur la suite, normal. La mangaka décide donc de faire également avancer la relation des deux protagonistes, le temps d'une escapade amoureuse dans des sources thermales. C'est drôle et frais à nouveau, et en même temps on aborde à nouveau frontalement la question du désir et de la première fois dans un couple où l'un est plus expérimenté que l'autre. Rin Mikimoto traite ça avec beaucoup de doigté et de sincérité sans en faire trop une fois de plus.

Enfin dernière partie de ce tome, qui sera probablement le coeur des prochains tomes, la volonté de Kaede de se réconcilier avec ses anciens amis les Funny Bones. Ça fait déjà un petit moment que le thème était en sourdine, j'étais sûre que ça allait ressortir, et avec la nouvelle assurance prise par Kaede qui se sent mieux dans ses baskets, ça ne peut que bien finir. Pour le moment, l'autrice joue à fond la carte de la légèreté et de l'humour avant de rentrer dans le dur du sujet, ce n'est pas plus mal parce qu'après ça risque d'être moins drôle pendant un temps.

En bref

J'ai donc passé un bon moment de lecture comme je m'y attendais avec cette mangaka qui sait si bien jouer d'un registre à l'autre pour passer de l'humour au sérieux sans que cela détonne. Elle avance aussi bien dans son récit que dans l'écriture des personnages et de leur romance, que demander de plus ?

7
Positif

Un bon mélange entre humour et sérieux

Des personnages qui avancent

Une romance qui progresse

La promesse d'une suite de qualité

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (233)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Kiss me at midnight
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)