7

Critique de Valkyrie apocalypse #4

par Tampopo24 le dim. 28 juin 2020 Staff

Rédiger une critique
Le plus grand des perdants

Une suite classique une fois qu'on a compris le fonctionnement de la série, mais une lecture très plaisante avec des auteurs qui gèrent vraiment bien leur récit de baston héroïque.

Place à un nouvel affrontement, les deux adversaires sont cette fois le classieux Poséidon et le trublion Kojiro Sasaki, surnommé le plus grand perdant de l'histoire. Comme à chaque fois, les mangakas nous proposent de découvrir qui sont ces deux figures mythiques avant de les voir enfin s'affronter pour un duel au sommet.

Dans le cas de Poséidon, j'ai été un brin déçue par sa caractérisation. Quand on le voit, il a l'air ultra fort et charismatique, mais dès qu'on le nous présente, on découvre plutôt une coquille vide certes très fortes mais surtout très imbue d'elle-même. Je sais que ça correspond en partie à ce qu'on trouve sur lui dans les récits mythologiques mais j'aurais aimé autre chose. Le vide se fait trop sentir et même si j'ai aimé découvrir son histoire et celle d'Adamas, elle faisait too much, les deux personnages jouant trop dans la surenchère de la folie.

Du coup, j'ai largement préféré redécouvrir l'histoire de Kojiro Sasaki, qui a tellement fait écho à la saga Vagabond de Takehiko Inoue qui le met en partie en scène. J'ai retrouvé ses adversaires emblématiques et cette ambiance de dépassement et d'amour de la compétition. J'ai trouvé très sympa l’ambiguïté autour de son titre d'éternel perdant alors qu'on découvre qu'il se sert justement de ses défaites pour progresser ensuite dans l'ignorance de tous et devenir l'un des tous meilleurs, que seul Musashi aura vraiment battu au final.

Ainsi quand arrive le combat, le lecteur a vite fait son choix entre le charisme discret et nonchalant de Kojiro et la froide façade vide de Poséidon. Leur combat est très bien mis en scène avec une grosse importance du mental, qui me parle et change un peu de d'habitude. Leurs passes d'armes sont vives et dangereuses à chaque instant. Ils virevoltent vraiment et Kojiro doit apprendre rapidement à nager contre-courant dans les abîmes qui entourent son adversaire. Le final apporte son lot de surprise et j'aimerais bien pour une fois que ce soit un humain qui l'emporte.

En bref

On reste donc dans du pur manga de baston avec combat dantesque à la clé. Ça reprend tous les codes des shonens de ce genre malgré le fait que ce soit destiné à un public plus âgé, mais le sachant, il n'y a pas tromperie sur la marchandise et je passe à chaque fois un très bon moment de lecture. L'histoire cependant avance lentement et on se dit qu'il reste un tas de combats à voir. La crainte point donc un peu face à la répétitivité de ce schéma qu'il serait peut-être temps de changer ^^

7
Positif

La découverte du personnage de Kojiro Sasaki

Le respect des mythes de chacun des personnages

La mise en scène de ce combat avec les projections de Sasaki

La vivacité de cette lecture

Un côté baston totalement assumé et décomplexé rendant la lecture très agréable

Negatif

Un schéma qui se répète

Un Poséidon trop creux

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (269)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Valkyrie apocalypse
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)