9

Critique de Les Tortues Ninja #10

par Auray le mar. 7 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
I want you !

Je fus plus ou moins surpris par l'annonce de Sullivan Rouaud, l'homme qui dirige dans l'ombre les Éditions Hi Comics. Les tortues ninjas sont forcément avec un volume dix ? peu propice à attirer de nouveaux lecteurs avec autant de tomes, sans compter le spin-off sur Shredder, ou le fameux numéro 0. Pour autant, recommencer une numérotation en serait pas forcément nécessaire, car celui-ci et moi-même croyons en la force de notre communauté de fans.

Et, même sans parler de ses membres, je démontre depuis le début par mes coups de cœur, par le pouvoir des mots s'il le faut, que ce titre doit faire partie de votre collection. Parce que je ne vous aie jamais menti quand je stipule que le scénario de Kevin Eastman et de Tom Waltz fait partie de mes favoris. Tout est millimétré depuis le début, rien n'est laissé au hasard, pour avoir des scènes grandioses, comme on a pu le lire dans le numéro neuf.

D'ailleurs, ce n'est pas exagéré de s'exprimer en ces termes, ils cherchent à jamais à changer en bien le statu quo des tortues, sans pour autant en renier l'essentiel. Ici, ils dirigent pour la première fois un clan ennemi, dont je tairais le nom pour les lecteurs qui sont en retard, et c'est dès les premières pages que nous sommes curieux de la tournure des évènements pris.

Pour autant, on nous laisse pas tranquille, soit on continue les petites histoires familiales (les nouvelles responsabilités de Splinter ne font qu'inquiéter ses fils, Casey et son père), sentimentaux (April et Casey) ou encore d'amitié (Alopex, et surtout Mike avec Slash) ; soit on parsème quelques indices pour une suite qui s'annonce tout autant trépidante ( mais qui est Winter, celui qui les surveille depuis le début ?) !

Pour finir, les dessins ne sont pas signés dans ce tome du grand Mateus Santolouco, pourtant, j'ai été surpris de la qualité de ceux qui m'étaient encore méconnus : Ken Garing (chapitres 1 et 2) et Michael Dialynas (chapitres 3 à 5). Le premier a copié sur le style plus originel d'Easman et Laird, notamment au niveau des visages et de leurs carrures massives ; le deuxième, plus personnel et expressif, raviront les fans du titre Gotham Academy, auquel il a eu l'honneur de participer.

En conclusion, j'avouerais que je suis le premier à ne pas avoir toujours l'argent pour acheter tout ce qui me plairait en livres, pour autant, je vends parfois quelques collections arrêtées, qui ne me plaisent plus, ou que je ne relirais jamais. Les tortues ninjas ne feront jamais partie de ces catégories, c'est une série nostalgique et avec des problèmes réactualisés pour une nouvelle génération, ses personnages sont touchants, enfin, on a des aventures épiques qui donneraient des leçons à certains concurents haut la main. Si vous avez hésité, ce n'est plus le moment, un anniversaire, une avance sur Noël, une petite rentrée d'argent ? Aidez la culture, les pizzas et les ninjas ! Cowabunga les amis, pour toujours !

En bref

«... Quand tu seras prêt, ta famille sera contente de t'accueillir »

9
Positif

Un scénario en béton et remodernisé

Cinq chapitres pour le même prix !

Les dessins au top malgré différents artistes !

Toujours beaucoup de nostalgie dans cette lecture

Negatif

Dix tomes, mais qui sont remplies de bonheur

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (369)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Les Tortues Ninja
Boutique en ligne
15,90€
Boutique en ligne
15,90€
Boutique en ligne
15,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)