8

Critique de La brigade des cauchemars

par MassLunar le dim. 12 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
Quand l'Inception vous donne la Chair-de-Poule...

Le week-end dernier a eu lieu l'opération des 48h de la bd. C'est un événement annuel qui donne l'occasion de bénéficier d'une sélection de bd et de mangas à petit prix, pas plus de 2 euros. 

Cette année, dans la catégorie bd jeunesse, nous avons droit au premier tome ( c'est toujours des premiers tomes de toute manière) à la petite série La Brigade des Cauchemars avec au dessin Yomgui Dumont, à la couleur Drac et au scénario , un certain Franck Thilliez qui n'est ni plus ni moins que l'un des chefs de files du polar français actuel. 

La Brigade des Cauchemars est une sorte de thriller juvénile fantastique dans lequel deux enfants se la jouent inception sous l'impulsion de leur scientifique de père et guérissent d'autres enfants de leurs cauchemars et autres terreurs nocturnes. Comment ? Tout simplement à la façon d'un Inception, en s'infiltrant dans le coeur même du cauchemar. C'est l'occasion pour les auteurs de développer un univers frissonnant que ce soit d'un simple point de vue graphique ou tout simplement à travers les mailles d'un scénario n'hésitant pas à flirter avec des thèmes plus adultes évoquent des problématiques liées à l'adolescence. 

C'est fascinant. Ce premier volume impose avec facilité cet univers. Un univers graphique qui possède un petit charme assez gothique dans les traits et la colorisation des personnages. Le dessin de Yomgui Dumont se rapproche un peu du graphisme de Joan Sfarr avec l'enfantin Petit Vampire ou davantage avec le plus mature et burlesque Aspirine . Mais le trait de Dumont est plus fin, moins envolée et je trouve ce dessinateur super doué dans l'art de poser des personnages et des atmosphères grimaçantes emprunts de magnétismes. Je recommande d'ailleurs l'excellent 109 rue des soupirs, une bd plus jeune style Casper qui prouve l'aisance de Yomgui Dumont dans le registre de la bd fantastique à destination d'un public plus jeune ou pas... Pour moi , La Brigade des Cauchemars n'hésite pas à pousser un peu son jeune lectorat. L'intrigue de ce premier se déroule en partie dans une espèce de clinique où , au détour d'un blafard couloir, on peut remarquer un dangereux prisonnier fou furieux dans une cellule. On devine là la patte tourmentée d'un Franck Thilliez habitué à dresser des polars psychologiques assez haletant. 

Le trio Thilliez/Dumont/Drac fait mouche et les trois auteurs parviennent à exacerber une petite ambiance angoissante sur fond de peurs et d'interrogations adolescentes. C'est réussi malgré quelques fausses notes comme une intrigue qui emploie des raccourcis assez brutaux comme la manière avec laquelle un certain personnage rejoint la brigade ou encore le fait qu'il n'y ait quasiment pas de background. Nous sommes projetés dans une unique "inception" sans historiques. Personnellement, j'aurais aimé voir plus d'aventures cauchemardesques dans ce premier volume mais format jeunesse, sans doute oblige, on s'en contentera d'une pour ce volume introductif qui saborde un peu ses chemins pour mieux nous entraîner au cœur du sujet. 

Concernant le public destiné, c'est une bd jeunesse à partir de 11/12 ans jusqu'à 77 ans et plus. Ce titre pêche par une ambiance graphique et un imaginaire magnétique dans laquelle l'étrange côtoie la peur avec succès. L'univers du cauchemar est ainsi très bien rendue par le fond noir derrière les cases et par la forte expressivité des personnages. C'est vraiment un titre graphiquement attractif.

Petite précision cependant. J'ai lu ce titre dans une édition propre aux 48h. Ce n'est pas cher mais le format est plus petit que le classique. Sans être grave, ce n'est pas la même qualité que le format de base. 


En bref

La Brigade des Cauchemars est un joli coup de terreur jeunesse peut-être plus étrange qu'angoissant en raison notamment de ses rapports avec une peur liée aux questionnements des adolescents. Le graphisme façon Joan Sfar s'harmonise très bien avec le scénario inquiétant et psychologique de Thilliez. C'est un titre sympathique pour une jeunesse en quête de maturité ou pour les adultes en quête de jeunesse ( non, oubliez cette dernière partie !! ) .

8
Positif

- Un graphisme magnétique tout droit hérité de Sfar avec pas mal de finesse et d'ambiance dans le genre étrange malgré une édition 48h de la bd qui a réduit inutilement le format

- Des questionnements, des peurs issues de l'enfance et de l'adolescence distillées dans une petite ambiance façon Inception. Plutôt intelligent et intriguant...

Negatif

... même si il manque un peu d'aventures cauchemardesques dans ce premier tome.

Un raccourci téléphonique pas vraiment utile dans le dernier acte.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (77)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
2,00€
Boutique en ligne
2,00€
Boutique en ligne
2,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)