7

Critique de Louisiana, la couleur du sang #2

par vedge le mar. 9 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Ton univers impitoyable

L’histoire de cette série est une part de notre histoire commune, celle de l’esclavage, u racisme encore présent avec les suprémacistes blancs. L’histoire débute dans les champs de coton, où un esclave noir est considéré comme une chose et non un être humain ; Où une femme est peu de choses, et doit faire preuve de courage pour s’en sortir, quelle que soit sa couleur de peau. Ce courage peut parfois se transformer en dureté inhumaine quand une femme, convaincue que tout ce qui sort de ses croyances et ses principes est inacceptable. C’est le cas de l’homosexualité de son mari et de la relation amoureuse de son fils avec une jeune fille puis une femme, noires. Beaucoup de dureté qui engendre beaucoup de tristesse et de drames pour les siens et un sentiment de compassion de la part du lecteur.

L’histoire de l’esclavage s’est écrite dans le sang et les larmes en Amérique comme dans nos colonies. C’est donc au-delà de cette saga familiale dramatique, l’histoire de nos sociétés qui est interrogée à travers la place de la femme, l’acceptation des différences qu’elles soient de couleur de peau ou de mœurs.

Le dessin me fait penser parfois à Giraud, précis, avec des mises en page originales et percutantes. Les couleurs ajoutent à la restitution des ambiances, lourdes de la moiteur du climat et de l’extrême des sentiments.

En bref

Saga familiale dans la moiteur et la noirceur de la Louisiane esclavagiste, où les femmes doivent devenir plus dures et insensibles pour espérer survivre libres.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2698)
Autres critiques de Louisiana, la couleur du sang
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)